Soupçons de corruption : I Watch appelle à lever l’immunité à deux juges de haut rang


0 Partages

L’organisation I Watch a appelé, hier, vendredi 20 novembre 2020, via un communiqué, le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) à lever l’immunité à deux juges de haut rang, faisant l’objet de soupçons de corruption.

Il s’agit de Taib Rached, premier président de la Cour de Cassation et de Bechir Akremi, ancien procureur de la République, qui se sont, pour rappel, tous les deux mutuellement accusés de corruption.

Dans ce cadre, I Watch a rappelé que l’immunité attribuée par la loi aux juges ne concerne que certaines de leurs fonctions et qu’elle a pour objectif de leur permettre de travailler sans crainte d’éventuelles poursuites abusives, sans que cela ne veuille dire qu’ils jouissent d’une immunité absolue.

L’ONG a, par ailleurs, souligné la gravité des accusations échangées, compte tenu de leurs répercussions sur l’image de la justice en Tunisie, invitant toutes les autorités à rompre avec le système de l’impunité, afin de regagner la confiance des citoyens en l’État, et particulièrement au pouvoir judiciaire.

C. B Y.




Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.