Présidence du gouvernement : Vers la construction d’un hôpital dédié aux juges


0 Partages

A l’issue d’une réunion présidée par le chef du gouvernement Hichem Mechichi, à la Kasbah, la présidence a annoncé dans la soirée de ce vendredi 20 novembre 2020, plusieurs mesures en faveur des juges, qui observent une grève depuis mardi dernier et qui se poursuivra jusqu’au 25 novembre.

Lors de cette réunion à laquelle a également participé le ministre de la Justice Mohamed Boussetta, Hichem Mechichi, a exprimé la solidarité du gouvernement avec la famille judiciaire, suite au décès des femmes juges qui ont succombé au coronavirus et s’est dit «soucieux de répondre aux demandes des magistrats, afin de leur garantir les meilleures conditions pour qu’ils exercent au mieux leurs fonctions», tout en rappelant la nécessité de l’indépendance du pouvoir judiciaire.

La présidence a également annoncé les mesures décidées en faveur des magistrats, notamment la création d’un comité au sein du ministère de la Justice pour la révision de la loi régissant le secteur, et ce dans un délai ne dépassant pas les deux mois, la création de trois commissions qui seront chargées de présenter des projets de lois relatifs au statut des magistrats, à l’inspection générale du secteur de la justice et pénitentiaire (dans un délai de 3 mois).

Il a également été décidé de procéder à des opérations de stérilisation dans les tribunaux où la sécurité sera renforcée, indique encore la précédence, en ajoutant que le chef du gouvernement a également chargé les ministres de la Justice et de l’Equipement de préparer une étude pour la création d’un hôpital dédié aux juges et à leurs famille ainsi qu’au personnel du secteur de la justice

Commentant ce dernier point, Dr Dhaker Lahidheb, chirurgien cardiaque à l’hôpital militaire de Tunis, s’est dit solidaire avec ses confrères et amis médecins des hôpitaux publics (non militaire) : «ils font un travail monstre pour soulager les souffrances et les maux de la population avec ou sans couverture sociale. Aucun corps de métier ne veut se faire soigner dans nos hôpitaux publics et pourtant nos médecins ont un niveau moral et scientifique inégalable».

Dr Lahidheb, estime par ailleurs, qu’au lieu de construire des hôpitaux pour chaque corps de métier, «il serait préférable d’éponger les dettes des hôpitaux et d’essayer de retenir le corps médical et paramédical».

Y. N.




Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.