Coronavirus: l’Iran ferme les commerces non-essentiels

L’Iran a annoncé, samedi, la fermeture des commerces non-essentiels dans la majorité des villes du pays et pour une durée allant jusqu’à deux semaines, imposant de nouvelles mesures restrictives afin de juguler l’épidémie de nouveau coronavirus dans le pays.

“Avec ces nouvelles restrictions, nous voulions seulement dire au peuple que le problème du coronavirus est très sérieux” dans la République islamique, a indiqué le président Hassan Rohani lors d’une réunion du Comité de lutte contre le virus, retransmise à la télévision.

Dans les zones au risque épidémiologique le plus élevé, seuls les commerces considérés essentiels restent ouverts, notamment les centres sanitaires, le secteur alimentaire, la presse, le transport public, les pharmacies, les banques et les stations-services.

Selon le Comité, plus de 53 millions de personnes (dans un pays de plus de 80 millions habitants) sont concernées par ces “restrictions draconiennes” appliquées dans plus de la moitié des villes iraniennes, dont Téhéran et les 30 autres capitales provinciales.

Selon les données officielles, plus de 400 personnes décèdent chaque jour du virus en Iran depuis début novembre, poussant M. Rohani à parler d’une “troisième vague” épidémique.

Le ministère de la Santé a enregistré samedi 431 décès lors des dernières 24h, portant le bilan de la pandémie à 44.327 morts en Iran (pour 841.308 cas confirmés), pays de loin le plus touché du Proche et Moyen-Orient.

De l’aveu même de certains responsables, dont le ministre de la Santé, ces chiffres sont largement inférieurs à la réalité.

Les autorités iraniennes ont toujours refusé d’imposer un confinement général par crainte des conséquences sur l’économie du pays, en récession depuis le retour des sanctions américaines.

“Nous appelons les citoyens à adhérer à tous les principes afin de réduire au plus vite la pression économique imposée dès aujourd’hui sur les entreprises”, a affirmé M. Rohani.

“Nous devons convaincre les gens que nous n’avons pas d’autre option”, a-t-il ajouté.

Les autorités ont également interdit aux voitures particulières de sortir des zones les plus touchées, pour une durée non précisée, et de se déplacer entre 21h00 et 4h00 du matin à Téhéran et dans les autres grandes villes.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.