Tunisie : Le Syndicat décide de prolonger la grève des magistrats


0 Partages

Le Syndicat des magistrats tunisiens (SMT) a annoncé ce vendredi 20 novembre 2020, que la grève se poursuivra jusqu’à ce que les autorités répondent favorablement aux revendications des juges.

En grève depuis le 16 novembre courant, les juges poursuivront ainsi leur mouvement social pour demander l’amélioration de leurs conditions de travail dans les tribunaux, ainsi que la sécurité sanitaire adéquate afin de se prémunir du coronavirus, qui a touché à ce jour 250 magistrats, dont 3 femmes qui en sont décédées.

Le Syndicat a indiqué dans son communiqué que les revendications légitimes des juges n’ont pas été entendues par les autorités, en précisant qu’il publiera ultérieurement les détails relatifs à cette grève.

Rappelons que c’est suite au décès de la magistrate Sonia Laaridhi, qui a succombé au coronavirus, que les juges ont décidé de protester. Ils demandent ainsi une couverture sanitaire complète, pour eux ainsi que pour leurs familles, en exigeant le droit d’être pris en charge gratuitement à l’hôpital militaire.

Les magistrats, qui réclament l’amélioration de leurs conditions de travail, ont aussi appelé les autorités à allouer 2% du budget du ministère de la Justice à la justice judiciaire et au Fonds pour la qualité de la justice, et à fixer une échelle salariale pour retirer les juges du système de la fonction publique, sans pour autant leur accorder des privilèges pouvant les rendre supérieurs au reste des citoyens.

«Ce qui devrait garantir une justice plus forte, plus indépendante et pouvant, par conséquent, être impartiale», avait affirmé, pour sa part, Anas Hmaïdi, président de l’Association des magistrats tunisiens (AMT), lors d’une conférence organisée mardi dernier.

Rappelons aussi que le président de l’Assemblée, Rached Ghannouchi, avait reçu, ce même jour, une délégation de l’AMT et du SMT, dont leurs présidents respectifs Anas Hmaïdi et Amira Amri, qui lui ont fait part des préoccupations des professionnels du secteurs et des demandes urgentes visant à améliorer leurs conditions.

Y. N.




Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.