Vidéos de maltraitance sur un enfant à Souassi : La mère arrêtée, l’oncle recherché


0 Partages

L’enquête ouverte après la diffusion, hier, de deux vidéos sur les réseaux sociaux, montrant notamment un enfant nu, se faisant battre par un individu, a permis d’identifier les suspects : il s’agit de l’oncle et de la mère de l’enfant ! La police a arrêté cette dernière, chez elle à Souassi (Mahdia), ce mercredi 21 octobre 2020. Quant à son frère, il a pu fuir et fait désormais l’objet d’un mandat de recherche.

Selon les premiers éléments, cité par le ministère de l’Intérieur, cette vidéo remonte à l’année dernière et la mère (36 ans), qui était présente au moment des faits a indiqué que son frère (28 ans) «donnait une correction à son fils de 12 ans, parce qu’il avait dit des gros mots», niant au passage tout abus sexuel sur l’enfant.

Kapitalis a appris que la brigade de lutte contre les violences faites aux femmes et aux enfants chargée de l’affaire ainsi que la protection de l’enfance ont cependant décidé d’enquêter sur un éventuel abus sexuel, d’autant que sur l’une des vidéos, qui semble avoir été filmée un autre jour, l’oncle demande à son neveu, en présence d’un autre enfant, de «baisser son pantalon, d’écarter les jambes et de se baisser»…

Ces vidéos ont été filmées au domicile d’une autre tante maternelle et le père, séparé de son ex-épouse, a bénéficié de la garde exclusive de l’enfant et a décidé de poursuivre les agresseurs en justice.

De son côté la protection de l’enfance s’est engagée à prendre en charge l’enfant, qui bénéficiera d’un suivi psychologique.

Rappelons que ces images ont été diffusées par Hamza Hamdi, activiste de la société civile, qui avait affirmé que l’agresseur, répondant au nom de Marouane, aurait envoyé les vidéos à ses amis via Messenger…

Y. N.




Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.