Un suppositoire qui contiendrait une molécule anti-Covid-19 : Les précisions de Hechmi Louzir


0 Partages

Hechmi Louzir, directeur de l’Institut Pasteur de Tunis (IPT) est revenu ce matin, mardi 20 octobre 2020, dans une déclaration accordée à Mosaïque FM, sur les dernières études menées par l’Institut Pasteur de Lille (IPL), sur un éventuel médicament de la Covid-19.

Il s’agit d’une molécule probablement efficace contre la Covid-19, présente notamment dans un suppositoire Octofene, retiré du marché français depuis 2005, et connu pour son action dans le traitement des infections respiratoires bénignes, a expliqué le médecin.

Louzir a, par ailleurs, indiqué, que la molécule n’a, jusque-là été testée qu’in vitro et qu’en attendant les essais cliniques, il est encore trop tôt de tirer les conclusions.

D’ailleurs, l’IPL, poursuit-il, n’a pas voulu communiquer le nom du médicament en question, qui pourrait être encore commercialisé dans d’autres pays que la France, afin d’éviter que les gens ne se l’arrachent alors que son efficacité n’est pas encore certaine.

«Depuis six mois, plus de 2.000 médicaments ont été testés in vitro sur le SARS-COV-2 et une molécule a été identifiée après une cascade de criblages. Les équipes doivent encore réaliser des tests pour vérifier l’efficacité clinique de cette molécule en lien avec les partenaires, laboratoires et instances ad hoc, selon la réglementation en vigueur», avait prévenu, dans le même sens, Xavier Nassif, directeur de l’IPL, cette semaine, dans les médias français.

C. B. Y.




Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.