L’islamiste Rached Khiari: «Les médias tunisiens sont les enfants illégitimes des médias français»


0 Partages

Le député Rached Khiari, l’autre Rached islamiste, qui fait l’apologie du terrorisme et trouve des excuses aux égorgeurs, rabâche la vieille lubie des populistes ignares de sa famille d’origine, Al-Karama, en jouant au francophobe qui croit qu’en s’en prenant à la France, il devient un héros nationaliste.

Ce député extrémiste, qui pousse l’ignominie jusqu’à justifier le meurtre d’un enseignant au nom d’Allah et de son prophète, s’en prend également violemment et avec beaucoup de vulgarité aux médias tunisiens, qui ont dénoncé ses écarts inqualifiables et inacceptables, qu’il qualifie d’«enfants illégitimes des médias français», sachant que lui et ses semblables, qui passent leur temps à haïr, à diaboliser et à vouer aux gémonies les journalistes et les médias, défendent le très dangereux projet d’amendement du décret-loi n° 116 du 2 novembre 2011 relatif à la liberté de la communication audiovisuelle.

Cet amendement, rappelons-le, vise à déréguler le secteur audio-visuel afin de le noyer dans l’argent sale, de dicter leurs lois aux médias, d’en faire un outil de propagande pour leurs idées extrémistes et destructrices, de banaliser la parole intégriste et d’endoctriner les masses.

Post de Rached Khiari.

Le post de Rached Khiari reproduit ci-dessous dit ceci : «J’ai reçu des appels d’enfants de notre communauté en France m’informant que les médias français se sont mobilisés maintenant contre ma personne. Bien entendu, leurs enfants illégitimes dans les médias tunisiens sont en train de faire leur devoir vis-à-vis de leurs maîtres et de la façon la plus parfaite.»

I. B.




Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.