Le poème du dimanche: ‘‘L’iris sauvage’’ de Louise Glück


0 Partages

Poétesse américaine, lauréate du prix Nobel de littérature de cette année 2020, Louise Glück est née le 22 avril 1943 à New York, dans une famille juive d’origine hongroise.

Louise Glück son enfance à Long Island. Elle est diplômée en 1961 de la George W. Hewlett High School, à Hewlett (New York). Elle suit également les cours du Sarah Lawrence College puis de l’université Columbia, mais n’est cependant diplômée ni de l’un ni de l’autre.

Louise Glück a remporté le prix Pulitzer de poésie en 1993 pour son recueil ‘‘The Wild Iris’’. Elle se voit décerner le National Book Critics Circle Award, pour ‘‘The Triumph of Achilles’’, et le prix de l’Academy of American Poets, dont elle est membre. En 2003, elle est désignée Poet Laureate Consultant in Poetry de la bibliothèque du Congrès.

En 1984, elle rejoint le Williams College de Williamstown en tant que Senior Lecturer in English. Elle participe au Creative Writing Program de l’université de Boston puis, en 2004, elle est nommée écrivain en résidence de la chaire Rosenkranz à Yale, où elle enseigne toujours.

Louise Glück réside à Cambridge dans le Massachusetts. Le 8 octobre 2020, Elle est désignée lauréate du prix Nobel de littérature «pour sa voix poétique caractéristique, qui avec sa beauté austère rend l’existence individuelle universelle».

À la fin de ma souffrance
il y eut une porte.

Écoute-moi bien : de ce que tu nommes mort
je me souviens.

En haut, bruits, branches de pin mouvantes.
Puis rien. Le soleil faible
papillota sur l’aire sèche.

C’est terrible de survivre
sous forme de conscience
enterrée en terre sombre.

Puis vint le terme : ce que tu crains, d’être
une âme et incapable
de parler, finissant brusquement, la terre dure
ployant un peu. Et ce que je pris pour
des oiseaux dardant des arbustes bas.

Toi sans souvenir
du passage venant de l’autre monde
je pouvais, te dis-je, reparler : tout ce qui
revient de l’oubli revient
pour avoir une voix:

du centre de ma vie vint
une fontaine puissante, ombres
bleu sombre sur azur d’eau marine.




Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.