Tunisie : Face à la crise, les restaurateurs repensent l’avenir de leur métier


0 Partages

Le secteur de la restauration touristique, qui compte actuellement en Tunisie 368 établissements employant 35.000 personnes, traverse une passe difficile en raison de la pandémie de la Covid-19 et s’interroge sérieusement sur son avenir.

C’est dans ce contexte difficile que la Fédération tunisienne des restaurants touristiques (FTRT) tiendra son assemblée générale élective le 6 octobre 2020 à Tunis sous le patronage du ministre du Tourisme et en présence du ministre des Affaires sociales et de plusieurs personnalités du secteur touristique et des milieux d’affaires économique et financier.

Actuellement dirigé par un conseil exécutif présidé par Sadok Kouka, la FTRT aura à élire une nouvelle équipe dirigeante pour un nouveau mandat de quatre ans.

Les adhérents de la FTRT auront également à débattre du bilan d’activités des quatre dernières années, à examiner les difficultés du secteur nées de la pandémie de la Covid-19, et à explorer les moyens à même d’assurer les meilleures conditions de développement futur de cette activité.

Les principaux sujets retenus à l’ordre du jour porteront sur la révision des lois obsolètes qui régissent le secteur, la pesante pression fiscale, la valorisation du patrimoine culinaire tunisien aux plans national et international, la refonte des lois relatives à l’investissement et le contrôle de la qualité ainsi que sur les opportunités offertes par la coopération internationale.

Autres sujets qui retiendront l’intérêt des restaurateurs, ceux relatifs à la formation et au recyclage du personnel opérant dans le secteur, la valorisation de l’emploi dans cette activité et la promotion de l’art culinaire en tant que levier de croissance économique et sociale et un facteur d’attractivité touristique pour la destination tunisienne.

Il est à noter que le secteur compte actuellement 368 restaurants touristiques générant plus de 35.000 emplois.

Source : communiqué.




Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.