Moknine : L’adjudant martyr Sami Mrabet accompagné à sa dernière demeure (Photos)


0 Partages

L’adjudant Sami Mrabet, tué hier dans l’attaque terroriste au croisement d’Akouda à Sousse, a été enterré, aujourd’hui, lundi 7 septembre 2020, au Carré des martyrs à Moknine (Monastir), sa ville natale.

Sami Mrabet a été accompagné à sa dernière demeure par sa famille, ses collègues, de hauts cadres sécuritaires et en présence du chef du gouvernement, Hichem Mechihci, du ministre de l’Intérieur, Taoufik Charfeddine du commandant de la Garde Nationale Mohamed Ali Ben Khaled , ainsi que de plusieurs responsables régionaux et locaux.

Une foule de citoyens a également pris part aux funérailles, en affirmant que le terrorisme n’a pas sa place en Tunisie et en appelant la justice à plus de fermeté dans les peines prononcées contre les terroristes et surtout à poursuivre les commanditaires.

De nombreux citoyens ont également lancé des slogans hostiles à Rached Ghannouchi, chef du parti Ennahdha et président de l’Assemblée, qu’ils accusent d’être responsable de la montée de ce fléau dans le pays.

Hichem Mechichi et d’autres membres du gouvernement se sont ensuite rendus au domicile du défunt où ils ont présenté leurs condoléances à sa famille.

«Les institutions sécuritaires et militaires seront un bouclier inébranlable devant le terrorisme», a affirmé M. Mechichi, en rendant hommage à tous les martyrs tombés pour la patrie et en saluant les efforts et les sacrifices des forces sécuritaires et armées.

Sami Mrabet, qui a été intentionnellement heurté par la voiture des terroriste, puis poignardé de plusieurs coups de couteau, laisse deux enfants en bas âge et une femme enceinte…

Rappelons que les forces sécuritaires avaient abattu les 3 terroristes qui avaient mené cette attaque et que 7 suspects ont été arrêtés et placés en détention.

D’autre part, l’organisation terroriste de l’Etat islamique (Daech) a revendiqué cet attentat, qui a également fait un blessé grave dans le rang de la GN, l’adjudant Rami Limam qui a été placé sous coma artificiel, après avoir subi hier une opération, ayant duré plus de 7 heures.

Y. N.




Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.