Covid-19 en Tunisie : Il faut se ressaisir pour ne pas avoir à le regretter !


0 Partages

Nombre de cas enregistrés par jour / Nombre de personnes infectées.

Hier, mardi 25 août 2020, la Tunisie a enregistré un triste nouveau record national de patients détectés positifs au coronavirus (Covid-19) en atteignant 176 nouveaux cas en une seule journée. Il apparaît clairement que, dans les prochains jours, notre capacité de tester sera dépassée et la deuxième phase de la pandémie semble être totalement différente de la première, qui a été relativement bien maîtrisée par notre pays.

Par Pr Faouzi Addad *

Les caractéristiques de cette seconde vague sont :

1- une rapidité de contagiosité avec un nombre élevé de super-propagateurs;

2- un nombre plus important d’asymptomatiques avec donc une létalité plus faible (une épidémie sans véritable malades pour certains);

3- la vague touche plus les régions défavorisées sur le plan sanitaire et économique,

4 – inconscients ou insouciants, nos concitoyens considèrent qu’ils sont protégés par les saints et que le virus est devenu plus doux, ce qui se traduit par une perte de la mobilisation générale de la société civile ;

5- une explosion des cas dans le monde;

6- nous sommes à la porte de l’hiver avec son contingent de grippes, d’infections respiratoires, de bactéries circulantes et de décompensations des maladies chroniques fragilisant notre immunité et aux conséquences imprévisibles.

Nombre total de morts / Nbre de morts par jour.

Un nouveau test de notre capacité à réagir contre le virus

Par conséquent, il est temps que tout le monde se ressaisisse pour ne pas avoir à le regretter :

1- le corps médical doit rétablir les circuits Covid-19 dans tous les hôpitaux et dans tous les services ;

2- tous les centres hospitaliers doivent être munis de tests de dépistage ;

3- les protocoles thérapeutiques doivent être clairement redéfinis selon les tableaux cliniques actuels;

4- il faut décentraliser les cellules de crise pour une meilleure efficacité dans les régions.

Chaque jour sera un nouveau défi et un nouveau test de notre capacité à réagir contre ce virus qui a décidé de cohabiter avec nous pour les prochaines années. Le corps médical, qui est le plus exposé, doit se protéger et rester solidaire. L’heure est à la mobilisation générale. Poussons au respect des mesures barrières autour de nous. Évitons les rassemblements inutiles. Nous gagnerons cette bataille sans aucun doute mais l’objectif est de limiter les pertes.

* Professeur en cardiologie.




Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.