Fête nationale de la Femme : Le président Saïed s’exprime sur l’égalité successorale


0 Partages

«Commençons d’abord par instaurer une égalité entre les femmes et les hommes concernant les droits sociaux et économiques avant de parler de l’égalité dans l’héritage, a lancé le président de la république, Kaïs Saïed, aujourd’hui, jeudi 13 août 2020, lors de la cérémonie organisée au palais de Carthage, à l’occasion de la fête nationale de la Femme.

Pour le chef de l’Etat, le débat sur l’héritage n’est pas innocent, a divisé et il est même erroné : «Comme si les Tunisiens avaient des comptes dans des banques étrangères. Instaurons d’abord une égalité entre les femmes et les hommes concernant les droits sociaux et économiques. La révolution a éclaté et les Tunisiens se sont sacrifiés pour la liberté et la dignité. Aussi, le Coran est clair à ce sujet et, en islam, le système de l’héritage n’est pas basé sur une pseudo égalité formelle, mais sur le principe de la justice», a-t-il dit, en précisant que chacun est libre et que la relation entre les membres d’une même famille n’est pas comparable à celle entre les citoyens.

Kaïs Saïed a par ailleurs, critiqué l’interprétation des islamistes à propos de l’égalité successorale, en rappelant, encore une fois, que la loi de l’islam est un concept basé sur la justice et que chacun peut décider, sur la base de cette justice, de la distribution de l’héritage familial.

Sur un autre plan Kaïs Saïed a valorisé le Code du statut personnel en saluant le rôle du défunt président Bourguiba, pour son adoption, ayant institué le principe de l’égalité de l’homme et de la femme sur le plan de la citoyenneté et donné à la femme une place inédite dans la société tunisienne et dans le monde arabe.

Le président qui a réaffirmé sa volonté à protéger les acquis et à renforcer les droits de la femme, a également insisté sur un engagement pour le principe de l’égalité en droits et en devoirs des citoyens et des citoyennes.

Y. N.




Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.