Naguib Sawiris: «La Tunisie a été trahie par celui qui n’a ni cœur ni conscience»


0 Partages

Sawiris, l’adversaire des Frères Musulmans, Karoui leur servile serviteur.

Le milliardaire égyptien Naguib Sawiris connu pour son opposition aux Frères Musulmans a tweeté : «Des députés ont vendu leur âme et leur pays au diable», par allusion aux députés tunisiens Qalb Tounes ayant fait tomber la motion de retrait de confiance au président islamiste de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

Par Imed Bahri

Le magnat des télécommunications (Orascom Telecom Holding) et actionnaire dans le secteur des médias, dont la chaîne Nessma de Nabil Karoui avec son ami Tarak Ben Ammar, a poursuivi en estimant que «la Tunisie a été trahi par celui qui n’a ni cœur ni conscience.»

Le magnat égyptien des télécommunications, très actif sur Twitter, n’a pas ménagé l’affairiste Karoui et son parti suite à leurs voix qui ont permis de maintenir Rached Ghannouchi à la présidence de l’Assemblée. Il a tweeté, dans la soirée du vendredi 30 juillet 2020 : «Que Dieu aide la Tunisie. Certains députés ont vendu leur âme et leur patrie au diable… Le parti Qalb Tounes doit changer son nom, la Tunisie n’a plus de cœur aujourd’hui, elle a été trahie par celui qui n’a ni cœur ni conscience.»

Sawiris, l’adversaire des Frères Musulmans, Karoui leur servile serviteur

Naguib Sawiris est connu pour sa grande opposition aux Frères Musulmans durant l’année de Mohamed Morsi (juin 2012-juin 2013) qu’il a matérialisé par ses prises de position publiques sur Twitter et dans les médias, par sa chaîne de l’époque On TV (qu’il détenait avec Tarak Ben Ammar mais revendu depuis au magnat de l’acier Ahmad Abou Heshima que ce dernier a, lui aussi, revendu depuis), son quotidien ‘‘Al Masry Al Yaoum’’ et via un lobbying international ce qui lui avait valu des ennuis à l’époque.

À un Tunisien qui lui a rappelé qu’il était actionnaire avec Karoui dans Nessma, M. Sawiris a retweeté le message du Tunisien en écrivant: «Not any more» (plus maintenant) ce qui laisse penser que M. Sawiris n’est plus ou ne sera plus bientôt actionnaire de Nessma.

‘‘Le Figaro’’ révélait en septembre 2019 que la part de Tarak Ben Ammar dans le capital de Nessma était détenu via Prima Hodling détenu par MM. Ben Ammar et Sawir. «Il (Karoui, Ndlr) a cédé le contrôle de la chaîne à deux investisseurs : le groupe Mediaset de la famille Berlusconi qui détient 32% du capital et Prima, une holding rassemblant les hommes d’affaires Tarak Ben Ammar et Naguib Sawiris (actionnaire majoritaire d’Euronews), qui détiennent ensemble 36% du capital. C’est d’ailleurs, Tarak Ben Ammar qui préside le conseil d’administration de la chaîne. Nabil Karoui et son frère Ghazi, contrôlent encore le tiers du capital.»

Après Sawiris, Tarak Ben Ammar se désolidarisera-t-il de Nabil Karoui ?

Rappelons que M. Sawiris est un pionnier des télécommunications privées en Tunisie. Le premier opérateur privé en Tunisie fut Orascom (dont le nom commercial fut Tunisiana) qu’il a revendu en 2010.

Mais maintenant que M. Sawiris a lâché ou lâchera bientôt Karoui, qu’attend Tarak Ben Ammar pour le faire en démissionnant de la présidence du conseil d’administration de Nessma et pour vendre ses parts dans cette chaîne lui qui dans un portait que lui a consacré ‘‘Challenges’’ en 2016 se présentait comme un chevalier de l’anti-islamisme ? Ou pareilles déclarations étaient seulement pour la consommation de ses coactionnaires occidentaux ?



Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.