Un drame au domicile d’un acteur tunisien

L’avenue des Etats Unis dans la capitale a connu ce mercredi 10 juin 2015, un crime affreux. La victime est un jeune trentenaire cadre dans une société publique. Une dispute entre la victime et son frère cadet a dégénéré.
Les deux frères se sont disputés dans leur domicile sis avenue des Etats Unis en présence de leur mère et leur tante. la dispute a dégénéré quand le frère cadet au chômage a poignardé la victime et l’a tué. Le coupable a ensuite appelé la protection civile selon les témoins oculaires.
La police et le procureur de la république se sont rendus sur place, le coupable a été arrêté. Selon les témoins les deux frères sont les fils d’un acteur tunisien décédé.

Néjib Derouich revient sur le projet de dépollution intégrée du Lac de Bizerte

Le ministre de l’environnement et du développement durable Néjib Derouich est revenu mercredi 10 juin 2015 sur l’importance du projet de dépollution intégrée du Lac de Bizerte dans le cadre de l’accord entre la Tunisie et la banque européenne de l’investissement d’une valeur de 80 millions de dinars.

Ce projet comprend un certain nombre de dossiers notamment l’assainissement et la gestion des déchets et l’environnement touristique de la région.

Om Zied: un nouveau revers pour la révolution

La militante, journaliste et présidente de l’association « Yakadha » (vigilance), Naziha Rejiba, alias Om Zied a indiqué sur les ondes de Mosaïque FM que l’annulation du décret-loi relatif aux biens confisqués constitue un nouveau revers pour la révolution.

Om Zied a déclaré qu’elle refuse d’être classée avec l’ancienne Troika au pouvoir puisqu’elle a quitté le CPR après avoir « poignardé » la révolution, les martyrs et les blessés et favorisé le retour du RCD au pouvoir.

Par ailleurs, Om Zied a critiqué les déclarations du président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, selon lesquelles, le peuple tunisien n’aurait pas eu besoin de faire une révolution si l’ancien régime avait reconnu son parti en soulignant que Ghannouchi manipule la révolution comme une pâte à modeler. Elle a ajouté que les islamistes ont milité et ils ont été emprisonnés et torturés mais ils n’ont pas participé à la révolution.

Samir Dilou: les islamistes n’ont bénéficié d’aucune sympathie
En réponse à ces déclarations, le député et ex-ministre des droits de l’homme et de la justice transitionnelle, Samir Dilou a fait part de son étonnement quant aux propos d’Om Zied, selon lesquelles le mouvement Ennahdha n’a pas participé à la révolution.

Il a ajouté que son parti a participé à la révolution dans tous les secteurs dans lesquels il était représenté en soulignant que les islamistes ont été emprisonnés et torturés mais les médias étrangers n’ont eu aucune sympathie pour leur cause et ce contrairement à certains « opposants » soutenus par les puissances étrangères.

Tunisie : 356 migrants secourus par l’armée au large de Ben … – Le Point


Le Point
Tunisie : 356 migrants secourus par l’armée au large de Ben
Le Point
L’armée tunisienne a secouru mercredi 356 personnes, dont un bébé de deux mois, au large de la ville de Ben Guerdane (sud), a indiqué à l’AFP un responsable du Croissant-Rouge, Ammara Lamloum. « Des migrants, essentiellement des Africains, qui …
Tunisie: 356 migrants sauvésLe Figaro
Plus de 300 personnes secourues au large de la Tunisie24heures.ch
Tunisie : nouveau drame de l’immigration évité au large de Ben Jeune Afrique

40 autres articles »

Des supporters du Club Africain portent plainte contre Ridha Charfeddine

Kamel Ben Khalil, avocat et supporter du Club Africain, a déclaré lors d’un point de presse qu’il entamera avec d’autres supporters un procès en justice à l’encontre du Président de l’Étoile S. Sahel Ridha Charfeddine.
Cette plainte aura pour but de permettre au Président du club de prouver ses déclarations à propos de la corruption et des pots de vin versés par le Club Africain.
Kamel Ben Khalil a ajouté que les supporters du club de Bab Djedid essaient de barrer la route à tous ceux qui veulent porter atteinte à leur club.

Néji Jalloul : La commission de réforme du système éducatif n’a pas encore été créée

Le ministre de l’Education Néji Jalloul a déclaré lors de la séance plénière de l’Assemblée des Représentants du Peuple que la commission nationale de réforme du système éducatif n’a pas encore vu le jour. Il a par ailleurs assuré qu’il fallait prendre en considération les erreurs du passé pour garantir la mise en place de réformes sérieuses dans ce secteur.