Tunisie: Un taxi par internet dès juillet

Un projet de taxi par internet sera bientôt mis en service en Tunisie. Sadok Ghannouchi le propriétaire  du projet e-taxi, financé en partie par le fonds d’amitié Qatari, a déclaré que ce projet permettra aux citoyens de demander un taxi à travers internet. Ce projet débutera pour le public au mois de juillet à travers […]

Z. Hamad : La campagne ‘Winou el pétrole?’ a nui aux investissements

Le ministre de l’Industrie Zakaria Hamad a déclaré, après la séance plénière de l’ARP du vendredi 5 juin 2015, que la campagne  »Winou el pétrole? » a eu des répercussions négatives sur les investissements étrangers en Tunisie.
Il a par ailleurs déclaré que les révisions des prix de vente du carburant ne peut se faire qu’en fonction du prix du pétrole sur le marché mondial.

Ammar Yanbai: Mon ministère a honoré ses promesses

Lors d’une séance de dialogue avec le gouvernement, le ministre des affaires sociales Ammar Yanbai a considéré dans la journée du vendredi 5 juin que son ministère a honoré toutes se promesses depuis l’arrivée du gouvernement Essid au pouvoir et a présenté un calendrier portant sur le versement des primes aux familles nécessiteuses pour le mois de ramadan et de l’Aid El Fitr.

Les relations tumultueuses entre la Tunisie et la Libye: Un défi au … – Leaders Tunisie


Leaders Tunisie
Les relations tumultueuses entre la Tunisie et la Libye: Un défi au
Leaders Tunisie
On oublie trop souvent que la Tunisie et la Tripolitaine(1) ont formé pendant 900 ans, soit de la conquête arabe, en 641 à l’annexion des trois provinces libyennes par l’Empire ottoman, en 1551, un seul et même Etat, l’Ifriqiya. Un destin commun sur

Ferjani: des parties de l’alliance gouvernementale veulent jouer le rôle de l’opposition

Le député du parti Nidaa Tounes, Hatem Ferjani a déclaré lors d’une séance de dialogue avec le gouvernement queue vendredi 5 juin 2015, il y avait des parties parmi les partis au pouvoir veulent jouer le rôle de l’opposition.
Ferjani a poursuivi en déclarant queue celui qui n’est pas convaincu du programme du gouvernement devra démissionner pour sortir de l’embarras et laisser le gouvernement travailler en harmonie.