Author Archive for Business News

Décès d’Abdelwahed Jellali : Le fils du défunt accuse indirectement le médecin suspendu par le ministre de la Santé

De nouvelles donnes viennent d’être révélées, ce soir du lundi 28 décembre 2015 à l’émission 24/7 de Mariem Belkadhi sur El Hiwar ettounsi, à propos de la mort du patient Abdelwahed Jellali « faute de n’avoir pas été transporté à temps par l’ambulance de l’hôpital de Sidi Bouzid », comme l’a affirmé le médecin Aref Azizi, médecin suspendu par le ministre de la Santé

Décès d’Abdelwahed Jellali : Le fils du défunt accuse indirectement le médecin suspendu par le ministre de la Santé

De nouvelles donnes viennent d’être révélées, ce soir du lundi 28 décembre 2015 à l’émission 24/7 de Mariem Belkadhi sur El Hiwar ettounsi, à propos de la mort du patient Abdelwahed Jellali « faute de n’avoir pas été transporté à temps par l’ambulance de l’hôpital de Sidi Bouzid », comme l’a affirmé le médecin Aref Azizi, médecin suspendu par le ministre de la Santé

Décès d’Abdelwahed Jellali : Le fils du défunt accuse indirectement Aref Azizi

De nouvelles donnes viennent d’être révélées, ce soir du lundi 28 décembre 2015 à l’émission 24/7 de Mariem Belkadhi sur El Hiwar ettounsi, à propos de la mort du patient Abdelwahed Jellali « faute de n’avoir pas été transporté à temps par l’ambulance de l’hôpital de Sidi Bouzid », comme l’a affirmé le médecin Aref Azizi, médecin suspendu par le ministre de la Santé

Décès d’Abdelwahed Jellali : Le fils du défunt accuse indirectement Aref Azizi

De nouvelles donnes viennent d’être révélées, ce soir du lundi 28 décembre 2015 à l’émission 24/7 de Mariem Belkadhi sur El Hiwar ettounsi, à propos de la mort du patient Abdelwahed Jellali « faute de n’avoir pas été transporté à temps par l’ambulance de l’hôpital de Sidi Bouzid », comme l’a affirmé le médecin Aref Azizi, médecin suspendu par le ministre de la Santé

Entrée de la loi de Finances 2016 en vigueur

Le porte-parole de l’Assemblée des représentants du peuple, Hassen Fathalli, a affirmé dans une déclaration accordée à Business News, aujourd’hui, lundi 28 décembre 2015, que la loi de Finances 2016 est entrée en vigueur.

Entrée de la loi de Finances 2016 en vigueur

Le porte-parole de l’Assemblée des représentants du peuple, Hassen Fathalli, a affirmé dans une déclaration accordée à Business News, aujourd’hui, lundi 28 décembre 2015, que la loi de Finances 2016 est entrée en vigueur.

Le groupe des 32 appelle à auditionner Taïeb Baccouche

Le député de Nidaa Tounes, Walid Jalled a affirmé dans une déclaration accordée à Mosaïque Fm, aujourd’hui, lundi 28 décembre 2015, que le groupe des 32 députés adressera une demande au président de l’ARP afin d’auditionner le ministre des Affaires étrangères, Taïeb Baccouche, suite à ses déclarations concernant Mohsen Marzouk, ancien secrétaire général du parti

Le groupe des 32 appelle à auditionner Taïeb Baccouche

Le député de Nidaa Tounes, Walid Jalled a affirmé dans une déclaration accordée à Mosaïque Fm, aujourd’hui, lundi 28 décembre 2015, que le groupe des 32 députés adressera une demande au président de l’ARP afin d’auditionner le ministre des Affaires étrangères, Taïeb Baccouche, suite à ses déclarations concernant Mohsen Marzouk, ancien secrétaire général du parti

Saïd Aïdi sous le feu des critiques

Dans certains médias et de la part de ses détracteurs, Saïd Aïdi essuie un important flot de critiques. A l’origine, un secteur de la santé en crise, des médecins mécontents et des hôpitaux régionaux laissés pour compte. Mais cette campagne de dénigrement trouve également son explication dans les motivations politiques de ses instigateurs. Pointés du doigt : la gestion du ministre, mais aussi son appartenance à un pouvoir en place fort critiqué.

Saïd Aïdi sous le feu des critiques

Dans certains médias et de la part de ses détracteurs, Saïd Aïdi essuie un important flot de critiques. A l’origine, un secteur de la santé en crise, des médecins mécontents et des hôpitaux régionaux laissés pour compte. Mais cette campagne de dénigrement trouve également son explication dans les motivations politiques de ses instigateurs. Pointés du doigt : la gestion du ministre, mais aussi son appartenance à un pouvoir en place fort critiqué.