Les impacts du Covid-19, comment les entreprises se relancent ?


Notice: Undefined variable: toReturn in /home/journaltt/www/wp-content/plugins/searchterms-tagging-2/searchterms-tagging2.php on line 1004


0 Partages

La morosité de l’environnement économique actuel est la conséquence des mois de confinement imposés par la crise sanitaire du coronavirus Covid-19. Selon les statistiques disponibles, les experts annonçaient une baisse du PIB de 10% pour l’année 2020. Cette baisse de productivité a engendré une crise économique suivie d’une augmentation du taux de chômage d’environ 11% en France. Dès lors, la relance économique via les entreprises apparaît comme une nécessité pour éviter le pire.

Par Meriem Majdoub

Entre stratégies innovantes, adaptation de l’offre en produits et services, moyens d’action et les aides de l’État, comment les entreprises se relancent-elles après le confinement ? Éclairages sur les mesures prises par les Etats et les entreprises à travers le monde…

Les appuis multiples de l’État

Le 10 juin dernier, la France a présenté son plan de finance ayant vocation à soutenir les entreprises victimes des effets de la crise sanitaire. Sur les 460 milliards d’euros prévus dans ce plan, 400 milliards sont destinés à l’accompagnement des entreprises à travers un fonds de solidarité, l’octroi des prêts garantis par l’Etat et la mise en place des plans sectoriels.

La clé de répartition des aides est la suivante : soutien à la relance du secteur touristique (18 milliards), industrie automobile (8 milliards), relance des start-ups de la French-Tech (600 millions d’euros). En outre, dans cette enveloppe, 31 milliards d’euros sont destinés au financement de l’activité partielle, du BTP et au marché du livre. Les TPE et les PME évoluant dans le sport, la culture, l’hôtellerie, la restauration et l’événementiel appartiennent à la catégorie des structures qui bénéficieront d’une exonération des cotisations et des contributions patronales.

Vu l’ampleur des dégâts causés par la pandémie sur le tissu économique, un nouveau plan de relance de l’économie est attendu dès la fin de l’été 2020. Même si le calendrier du gouvernement français ne fournit pas assez de précisions sur le sujet, 109 propositions ont déjà été présentées aux autorités par le président de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME), François Asselin. La fiscalité occupe une place de choix dans ce train de mesures.

Les méthodes de communication

Contrairement aux idées reçues, la crise sanitaire actuelle n’a pas découragé tous les annonceurs. Si certaines PME ont cru faire des économies en réduisant ou en supprimant les budgets liés au marketing et à la communication, les grandes entreprises, pour la plupart, ont continué à communiquer avant, pendant et après le confinement.

Certaines sociétés mettent en place une brochette de moyens de communication. Les pop-ups informatifs intégrés au site web de l’entreprise permettent la fourniture d’une information à valeur explicative. Les informations de contact et les dispositions pratiques sont ainsi fournies aux internautes sans que ceux-ci aient besoin de téléphoner. 

Les réseaux sociaux servent aussi de plateformes informatives aux entreprises. Celles-ci viennent y partager leurs expériences et des conseils liés à leur secteur d’activité. Depuis la fin du confinement, nombreuses sont les entreprises qui axent leur communication sur la façon de vivre avec le virus en respectant les gestes barrières.

La création des newsletters destinées à fournir des astuces utiles est une autre approche mise en place par les entreprises. En fonction du domaine d’activité, la newsletter traite de problématiques différentes, d’une semaine à l’autre. La rédaction d’articles de blog, l’optimisation de sites web et la mise en place d’un référencement SEO sont des atouts majeurs dont se servent les entreprises pour améliorer leur visibilité sur le web.

La création des landings pages, l’insertion de liens, et autres backlinks sont aussi des éléments utilisés par nombre d’entreprises pour maintenir une présence pérenne sur internet. 

L’optimisation des méthodes de travail 

La montée en puissance du télétravail est la principale innovation post-confinement. Le télétravail a permis aux entreprises de réduire le nombre de personnes présentes sur les lieux de travail tout en gardant la même cadence. Sa mise en place pour une certaine catégorie de personnel permet de faire respecter les mesures de distanciation sociale prescrites par les autorités sanitaires.

Cependant, pour celles qui évoluent dans un secteur auquel le télétravail ne se prête pas, la vente en ligne constitue une alternative efficace à laquelle plusieurs entreprises font recours. Cette option leur offre la possibilité de faire des ventes en ligne. La mise en place d’un service de livraison est un plus. Certains font appel aux entreprises spécialisées pour s’occuper de ce volet.

Les commandes se font directement en ligne en remplissant un formulaire disponible sur le site web de l’entreprise. Les conditions de vente, les tarifs et délais de livraison, les méthodes paiement acceptées, tous ces éléments sont indiqués sur le site. Les entreprises offrant des formations font la promotion de leurs offres de formation en ligne et des solutions e-learning.

En ce qui concerne la vente des produits, certains optent pour la création d’une boutique en ligne ou la mise en place d’un site d’e-commerce. Des plateformes comme Prestashop, Amazon ou Shopify offrent cette possibilité.

L’adaptation de l’offre en produits et services

L’usage des plateformes collaboratives et de vidéoconférence illustre bien ce concept. La plupart d’entre elles sont d’accès gratuit et facilitent une interaction entre les différents maillons de la chaîne de production. Qu’il s’agisse de Zoom, Skype, Whereby ou Google Hangout, ces applications numériques favorisent les discussions, les réunions et le partage d’informations en ligne.

De nombreux managers investissent dans l’achat de solutions de gestions du temps et du personnel. L’encodage des heures travaillées, la consultation de l’agenda et la prise des tâches sont quelques-uns des atouts qu’offre ce type de solutions. Teamleader, Protime, Monday et Teamwork en sont quelques-unes.

Les solutions permettant de prendre la main à distance ne sont pas en reste. C’est le cas de Anydesk et de Teamviewer au travers desquels les agents peuvent collaborer à distance et débloquer, en quelques minutes, des difficultés pouvant plomber durablement l’activité de l’entreprise.           

En outre, les produits en forte augmentation constituent, aux yeux des chefs d’entreprises, une manne qui leur permettra de se relancer dans leur secteur d’activité. En raison de la pandémie de la Covid-19, des produits comme le gel hydroalcoolique, les caméras thermiques, le pince mi (accessoire antibuée) et les équipements de protection individuelle (masques respiratoires, gants de protection, visières de protection…) ont vu leurs chiffres de vente exploser ces derniers mois.

 



Related articles
More in this category

correspond aux recherches:

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.