Sale temps pour les amis de M. Chahed


0 Partages

Fayçal Hafiane, Riadh Mouakhar et Leïla Ouled Ali.

Quand un chef de gouvernement s’en va, ceux et celles qu’il a nommés à des postes importants dans l’administration publique ne tardent pas à être débarqués, son successeur étant souvent pressé de placer, lui aussi, ses hommes et femmes de confiance. L’ex-chef de gouvernement Youssef Chahed n’a pas dérogé à cette règle.

Par Imed Bahri

Fayçal Hafiane, un proche de Chahed, qui l’avait placé à la tête de Sergaz, en décembre 2017, a été débarqué, hier, lundi 29 juin 2020. Moncef Mattoussi, qui dirigeait jusque-là la Compagnie des transports par pipelines au Sahara (Trapsa), lui succède.

Des couloirs du palais de la Kasbah à la direction de Sergaz

Sergaz est une filiale de l’Entreprise tunisienne des activités pétrolières (ETAP) qui gère le gazoduc tuniso-algérien. Avant de prendre la tête de cette société, Hafiane était d’abord secrétaire d’Etat au Commerce dans le gouvernement Chahed avant de devenir son conseiller à la Kasbah.

Ce limogeage intervient après celui intervenu, le 10 avril, quand il a été décidé de mettre fin aux fonctions de Leïla Ouled Ali en tant que directrice générale de la STEG Energies renouvelables, poste que l’ancienne députée membre de Tahya Tounes, parti présidé par M. Chahed, occupait depuis seulement quatre mois. En effet, sa nomination à ce poste avait été décidée le 2 décembre 2019 par le conseil d’administration de la filiale de la STEG. M. Chahed voulait la nommer PDG de la STEG à l’époque mais il s’était alors heurté à une vive opposition.

La chasse-gardée de Riadh Mouakhar

Parmi ceux qui ont tiré leur épingle du jeu est Riadh Mouakhar, ancien ministre de l’Environnement et des Affaires locales dont le département de l’Environnement semble être la chasse gardée même après son départ.

Quand son chef de gouvernement et ami Youssef Chahed a décidé de le nommer secrétaire général du gouvernement (poste qui depuis l’indépendance en 1956 échoit aux juristes et surtout aux énarques alors que M. Mouakhar est médecin), Mokhtar Hammami, directeur général au ministère, lui a succédé.

Et quand l’actuel chef de gouvernement, Elyes Fakhfakh, ami de M. Mouakhar, est devenu chef de gouvernement, il a scindé ce ministère en deux départements, celui des Affaires locales et celui de l’Environnement.

Et comme par hasard, le département de l’Environnement est le seul qui est resté dans le giron de Tahya Tounes. Et qui en fut l’heureux élu? Chokri Ben Hassen, qui fut secrétaire d’Etat de M. Mouakhar du temps où ce dernier fut ministre des Affaires locales et de l’Environnement.



Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.