Condamné à 4 ans de prison, Belhaj Ali accuse : «Enanhdha et la justice de Bhiri derrière cette affaire»


0 Partages

L’universitaire et ancien député, Mondher Belhaj Ali est revenu sur l’affaire relative à ses études à l’étranger qu’il aurait effectuées sur le compte du ministère de l’Enseignement supérieur, sans en remplir les conditions légales et lui ayant coûté une condamnation à 4 ans de prison, «Enanhdha et la justice de Bhiri derrière cette affaire», a-t-il accusé.

Mondher Belhaj Ali a assuré qu’il n’était pas au courant de cette condamnation, affirmant qu’il en a été informé via les médias. «Je n’ai pas non plus été informé de la décision de renvoi ou d’une convocation à une session, bien qu’il s’agisse d’un droit constitutionnel», a-t-il déclaré sur Shems FM, en affirmant qu’il s’était rendu en France en 2000, après avoir été le premier de sa promotion, niant toute fraude financière dans cette affaire.

«C’est Ennahdha et la justice de Bhiri qui sont derrière cette affaire. Ils ont remué le dossier judiciaire suite à mes récentes déclarations hostiles au parti islamiste», a-t-il dit et d’ajouter : «Chaque fois que j’assiste à un programme médiatique à partir de demain je reçois une convocation du juge d’instruction. Cette affaire avait été lancée en 2012 au lendemain d’une interview où j’avais soulevé le sujet du dossier d’indemnisation. Cette fois-ci la condamnation est tombée après mes critiques relative à la relation entre Rached Ghannouchi et Fayez Sarraj, président libyen du Gouvernement d’entente nationale».

Y. N.



Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.