Développement durable : Ford se fixe le but de devenir neutre en carbone d’ici 2050


0 Partages

Dans le cadre de son 21e rapport sur le développement durable, Ford Motor Company a annoncé son ambition de réaliser la neutralité carbone à l’échelle mondiale à l’horizon 2050, tout en fixant des objectifs intermédiaires pour faire face à l’urgence du changement climatique.

La neutralité carbone signifie atteindre zéro émission de dioxyde de carbone en équilibrant l’émission du carbone et son élimination. Pour réaliser son objectif, Ford ciblera trois domaines qui représentent environ 95% de ses émissions de CO2 – l’utilisation des véhicules, la base d’approvisionnement et les installations de l’entreprise.

Le Groupe déclare qu’il fixait l’objectif 2050 pleinement conscient des défis, y compris l’acceptation par les clients, les réglementations gouvernementales, les conditions économiques et la disponibilité de l’électricité et des carburants renouvelables et neutres en carbone.

«Nous pensons que la fabrication de véhicules de qualité et le maintien d’une entreprise solide ne doivent pas se faire au détriment de la protection de notre planète», a déclaré Bob Holycross, vice-président, responsable du développement durable, de l’environnement et de la sécurité. «Nous savons qu’atteindre la neutralité carbone en 2050 est un défi de taille et nous ne possédons pas encore toutes les réponses, mais nous sommes déterminés à travailler avec tous nos partenaires et intervenants pour y arriver.»

Ford travaille également à l’élaboration d’objectifs approuvés par l’initiative Science Based Targets pour les émissions des : Etape 1, Etape 2 et Etape 3.

L’étape 1 couvre les émissions directes des sources détenues ou contrôlées par Ford, tandis que l’étape 2 couvre les émissions indirectes de la production d’électricité, de vapeur, de chauffage et de refroidissement achetés et utilisés par l’entreprise. L’étape 3 couvre les émissions des véhicules en circulation vendus par Ford.

En 2019, Ford a élargi sa stratégie climatique afin de trouver des moyens plus efficaces pour intégrer les désirs et les besoins des gens, les possibilités de la technologie et les exigences de la réussite commerciale, en utilisant une approche centrée sur l’être humain et sur la créativité. Une équipe pluridisciplinaire d’experts issus du monde entier, a mis au point une approche sur la neutralité carbone de l’entreprise, en analysant des informations sur l’environnement, les clients, la technologie, la législation, l’énergie, les approches concurrentielles, les évaluations de cycle de vie et autres tendances.

Cependant, relever le défi du changement climatique est une responsabilité clé ainsi qu’une priorité stratégique pour Ford. Cela implique notamment de limiter l’augmentation de la température globale conformément à l’accord de Paris.

Mindy Lubber, PDG et président de Ceres, une organisation à but non-lucratif de développement durable, a salué l’objectif à long terme de Ford et a encouragé d’autres entreprises à faire de même.

«Nous félicitons Ford pour son engagement de devenir neutre en carbone d’ici 2050», a- t-elle déclaré. «Ford reconnait l’urgence de faire face au changement climatique et nous recommandons vivement que d’autres entreprises prennent des mesures et s’engagent à atteindre des objectifs basés sur des principes scientifiques au sein de leurs entreprises mondiales.»

Ford a déjà investi plus de 11,5 milliards de dollars dans les véhicules électriques, introduisant des versions zéro émission de certains de ses modèles les plus populaires dont le Mustang Mach-E, le fourgon commercial Transit VE et le camion F-150 électrique qui sera sur le marché mi-2022.

L’entreprise a précédemment annoncé son plan d’utiliser 100% d’énergie renouvelable d’origine locale pour toutes les usines de fabrication dans le monde d’ici 2035, ce qui signifie que l’énergie proviendra de sources qui se régénèrent naturellement – comme l’énergie hydroélectrique, géothermique ou éolienne et solaire.

Points forts supplémentaires du rapport

Outre l’objectif et les progrès de l’entreprise en matière de neutralité carbone, le rapport souligne le travail de développement durable au sein de l’entreprise à travers le monde, notamment :

Crise sanitaire liée à la Covid-19 : Assurer la sécurité des personnes

La santé et la sécurité des employés restent la priorité absolue de Ford et la pandémie de la Covid-19 a mis l’entreprise au défi à bien des égards. Ford a rapidement fermé les sites de production, utilisé la technologie pour permettre à de nombreux employés de travailler à distance et mis en œuvre des programmes pour soutenir la santé physique, mentale et émotionnelle de ses employés.

L’entreprise a utilisé son expertise en matière de conception, sa capacité de fabrication et ses pièces de véhicules pour produire des ventilateurs, des respirateurs et des équipements de protection individuelle. L’entreprise a également développé un guide de retour au travail en Chine, en Europe et aux États-Unis d’Amérique, qui a été conçu de manière à intégrer toutes les exigences requises pour la reprise des opérations et dont la distribution a été étendue à l’ensemble des régions.

L’électrification :

En 2019, Ford a considérablement accéléré son plan pour les véhicules électriques. Le Groupe a dévoilé la Mustang Mach-E, un SUV Mustang tout électrique qui sera disponible à partir de la fin de cette année et qui cible une autonomie estimée à 475 km selon l’EPA sur une seule charge, 1 selon les estimations de l’Environmental Protection Agency des États-Unis et jusqu’à 600 kilomètres en vertu des réglementations WLTP (Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure).

En marge de la révélation de la Mustang Mach-E, Ford a annoncé le plus grand réseau de recharge public en Amérique du Nord, le FordPass Charging Network, avec plus de 13 500 stations de recharge et près de 40 000 prises de charge individuelles2. Ces annonces ouvrent la voie à un futur F-150 tout électrique et à un Transit entièrement électrique, renforçant l’engagement de Ford à électrifier ses modèles les plus populaires, amplifiant ainsi les attributs souhaités par les clients, tels que les performances, les capacités et la commodité.

L’économie circulaire :

Reconnaître la valeur des flux de déchets et de leur réutilisation est une priorité pour Ford depuis plus d’une décennie. Soutenir l’économie circulaire était la priorité et le centre des préoccupations de l’entreprise lorsqu’elle a annoncé sa collaboration avec McDonald’s aux États Unis en 2019 pour développer un nouveau matériau composite à base de pellicule de grains de café et qui devrait servir à la conception de pièces de véhicules.

L’innovation durable permettra non seulement de réduire l’utilisation du pétrole, mais les composants qui en résulteront seront 20% plus légers et nécessiteront jusqu’à 25% d’énergie en moins pendant le processus de moulage.

Transformer des flux de déchets en biomatériaux pour des pièces de véhicules Ford est quelque chose qui a été étudié et mis en œuvre par les équipes de recherche depuis des années. Dés 2007, Ford a introduit la mousse de soja en tant qu’alternative à la mousse de siège à base de pétrole dans la Mustang. Depuis lors, la société a étendu la mousse de soja à chaque gamme de véhicules en Amérique du Nord – plus de 25 millions de véhicules, évitant ainsi des centaines de millions de tonnes de dioxyde de carbone relâchées dans l’atmosphère.

La diversité et l’inclusion :

Conformément à l’engagement de Ford en faveur de la diversité et l’inclusion, l’entreprise a signé les Principes d’autonomisation des femmes de l’ONU en février 2020, est apparu dans l’Indice d’égalité des sexes de Bloomberg pour la deuxième année consécutive et a obtenu un score parfait de 100 en 2019 au Disability Equality Index®.

Ce rapport aborde également la question de l’injustice sociale, problème que la société et les entreprises ne peuvent plus ignorer plus longtemps. Il ne fait aucun doute que le poids de ces défis pèse de manière disproportionnée sur la communauté afro-américaine. A l’occasion de la pandémie du Covid-19, Ford a constaté l’effet de cette disparité, sur les membres de ses équipes, ainsi que l’héritage de ces inégalités économiques au sein même de sa maison mère à Detroit. Il n’existe pas de solutions faciles pour les problèmes systémiques de longue date. Cependant, Ford s’engage à écouter, à apprendre et à cocréer des solutions pour aboutir à une entreprise et une société plus équitables.

Pour en savoir plus sur le leadership de Ford en matière de développement durable, sur ses progrès et ses engagements, veuillez visiter le site web dédié.

Source : communiqué.



Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.