Suspicions de corruption à l’hôpital psychiatrique Razi : La justice ouvre une enquête


0 Partages

La justice a ordonné l’ouverture d’une enquête pour suspicion de corruption à l’hôpital psychiatrique Razi, où deux infirmiers ont été suspendus de leurs fonctions.

Le procureur de la république auprès du Tribunal de Manuoba, Mongi Boularès, a précisé, aujourd’hui, lundi 8 juin 2020, dans une déclaration à l’agence Tap, que cette enquête a été ouverte, au lendemain de la diffusion, vendredi dernier, de l’émission «les 4 vérités», portant sur des soupçons de corruption, impliquant deux agents de santé à l’hôpital Razi.

Ces derniers ont d’ailleurs été suspendus par la direction de l’hôpital, qui s’est engagée à prendre les mesures nécessaires en conséquence du résultat de l’enquête.

Rappelons que les infirmiers sont suspectés de percevoir de l’argent pour libérer des places au sein de l’hôpital afin d’interner des patients qui sont sur la liste d’attente…

Y. N.



Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.