Lorenzo Fanara :  »Investir en Tunisie est dans notre intérêt »(Vidéos)

L’ambassadeur italien à Tunis, Lorenzo Fanara a remercié, dans un message vidéo, la Tunisie ainsi que le président de la république, Kais Saied pour avoir accompli un grand geste de solidarité, en envoyant des médecins et des infirmiers tunisiens en Italie pour soutenir des médecins et des infirmiers italiens pendant la crise du coronavirus.

Lorenzo Fanara a souligné que son pays est engagé au sein de l’Union Européenne à relancer les relations avec la Tunisie. « Investir en Tunisie est dans notre intérêt » a-t-il souligné.

L’ambassadeur italien a également rendu hommage aux forces de sécurité tunisiennes pour l’excellent travail qu’ils ont accompli et pour leur extraordinaire niveau de professionnalisme dans la lutte contre le terrorisme.
 
Ci-après le message complet :
« Chers concitoyens,

Chers amis tunisiens,

Nous vivons une période difficile. La pandémie du Covid-19 a bouleversé nos vies, a fait plusieurs victimes et a mis à rude épreuve nos économies. Nous avons éprouvé beaucoup de douleur, beaucoup d’amertume. Aujourd’hui, nous redémarrons avec prudence.

Les exigences de sécurité et de distanciation sociale nous empêchent cette année de célébrer ici, comme chaque année auprès de la Résidence, la fête du 2 juin.  Toutefois, je tenais à vous adresser un message à l’occasion de la Fête de la République.

L’Ambassade d’Italie a répondu ces derniers mois au défi de la fermeture des frontières avec une task force. Nous avons organisé plusieurs opérations de rapatriement en Italie et aucun concitoyen, ayant demandé d’être rapatrié, pour des raisons d’urgence absolue, n’a été laissé au sol. Je remercie le personnel de la task force, le personnel de l’Ambassade, sous la direction de Madame le Consul Verrone. C’était un moment difficile pour nous aussi, d’un point de vue professionnel, avec le téléphone d’urgence et d’assistance qui n’a jamais cessé de sonner. Je voudrais vous remercier également, chers concitoyens, pour le comportement responsable et discipliné dont vous avez fait preuve au cours de ces mois : rester à la maison, respecter les règles du confinement a été dur pour tous, mais cela s’est avéré être le bon choix pour contenir l’épidémie. Et je voudrais également rendre hommage au Gouvernement tunisien pour l’excellent travail accompli pour contenir la pandémie.

Nous avons célébré aussi cette année le soixante-dixième anniversaire de la déclaration avec laquelle Robert Schuman, l’un des pères fondateurs de l’Union Européenne, donna naissance à la réalité d’une Europe unie. L’Union Européenne et la Tunisie sont proches. Elles sont unies par la même mer et partagent le même destin méditerranéen. Tisser les fils de notre destin commun est un devoir auquel l’Italie ne peut se soustraire. Pour cela, après quelques hésitations initiales dans la gestion de la crise du COVID-19, nous avons apprécié la réponse solidaire de l’Union Européenne à la demande d’aides de la Tunisie. Une réponse forte et généreuse. L’Italie est engagée maintenant à Bruxelles et dans les contacts avec les partenaires européens pour qu’il y ait une discussion ambitieuse et clairvoyante sur la façon de relancer dans le futur nos relations avec la Tunisie. Il ne s’agit pas –croyez-moi- seulement de solidarité fraternelle, il s’agit d’intérêt national, de diplomatie préventive, il s’agit d’endiguer les risques d’instabilité, les risques liés à la sécurité et aux flux migratoires irréguliers. Investir en Tunisie est dans notre intérêt.

Dans un contexte marqué par la pandémie, la communauté internationale est appelée à redécouvrir les raisons de la coopération et de la solidarité entre les peuples. Ce sont ces mêmes raisons qui poussèrent l’Italie, il y a 30 ans, à lancer les programmes de coopération en Tunisie. Si nous regardons en arrière, nous nous rendons compte que nous avons parcouru beaucoup de chemin ensemble. Nous avons renforcé avec des projets de développement la sécurité et la stabilité commune, nous avons aussi créé de l’emploi, amélioré les conditions de vie et les connaissances mais surtout protégé les plus vulnérables. A l’occasion de ces trente ans, permettez-moi de remercier les femmes et les hommes de la Coopération italienne, qui travaillent sur le terrain et qui sont l’expression, les acteurs de la coopération au développement, qui fait à son tour partie intégrante de la politique étrangère italienne. J’adresse aussi mes remerciements les plus chaleureux et les plus sincères au Président de la République Tunisienne, S.E. M. Kais Said, qui, dans un moment dramatique et difficile pour notre pays, a accompli un grand geste de solidarité, en envoyant des médecins et des infirmiers tunisiens en Italie pour soutenir des médecins et des infirmiers italiens. Merci encore Monsieur le Président !

L’Italie et la Tunisie ont atteint au cours de cette dernière année un niveau exceptionnel des relations bilatérales. Nous rappelons par exemple le sommet intergouvernemental entre nos deux Pays, le premier dans l’histoire des relations bilatérales. Les visites au plus haut niveau se sont succédées l’une après l’autre. La dernière, avant le début de la pandémie, était celle du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Luigi Di Maio, pour réitérer encore une fois le rôle important que nous attribuons à la Tunisie et à sa contribution dans la solution politique du conflit libyen. En effet, la Libye si proche, est une source de grande préoccupation pour nos deux Pays qui sont ceux qui, plus que tout autre pays, ont souffert des conséquences graves et dramatiques de ce conflit insensé. L’Italie et la Tunisie veulent rappeler encore une fois qu’elles sont absolument contre toute ingérence extérieure en Libye et revendiquent avec force et conviction leur position en faveur d’une négociation, d’une solution politique, appuyée par les Nations Unies, mais surtout d’une solution arrivant à travers un dialogue entre les libyens.

De l’évolution de la situation en Libye dépend une partie de notre sécurité. Dans ce contexte fragile de la sécurité régionale, je voudrais rendre hommage aux forces de sécurité tunisiennes pour l’excellent travail accompli cette année et pour leur extraordinaire niveau de professionnalisme. Mais je voudrais aussi rappeler la manière avec laquelle l’Italie et la Tunisie ont répondu ensemble à l’attentat lâche qui secoua Tunis en juin 2019. Une semaine après, nous avons organisé ensemble un spectacle d’opéra italien à l’amphithéâtre romain d’El Jem. Ainsi, nous avons répondu, avec confiance et solidarité, en présence de plus de mille spectateurs, à la violence insensée des terroristes.

Je suis convaincu que ces sentiments de confiance réciproque, de solidarité et surtout les valeurs de liberté que nous partageons, nous soutiendront dans cette phase de nouveau départ, car nous voulons repartir d’élan pour surmonter ensemble les difficultés actuelles. Nous nous rencontrerons à nouveau, chers amis, nous réaliserons de nouveaux projets, nous partagerons des moments de joie, car nous sommes absolument déterminés à travailler ensemble pour consolider cette amitié extraordinaire, l’amitié italo-tunisienne.

Vive l’Italie, vive la Tunisie! « .

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.