Décès de Mohamed Tahar Khalfallah, un pionnier de la médecine en Tunisie


0 Partages

Le Pr Mohamed Tahar Khalfallah, un grand nom de la médecine tunisienne, pionnier de la transplantation hépatique en Tunisie, vient de décéder aujourd’hui, dimanche 31 mai 2020.

On lui doit aussi, entre autres réalisations médicales, d’avoir créé puis développé le service de chirurgie à l’hôpital Mongi Slim de la Marsa. Il faisait, avec son épouse, Pr Narjess Khalfallah, un couple admirable.

«C’était un être affable, gentil, calme et souriant. J’ai été son interne alors qu’il était résident à l’hôpital de la Rabta, à Tunis, puis j’ai bénéficié de ses connaissances lors des séminaires pédagogiques qu’il animait… Nos chemins ont été par la suite parallèles, lui s’occupant des adultes et moi des enfants avec des rencontres au hasard des engagements à la faculté de médecine», a témoigné le Pr Mohamed Douagi, chef de service de réanimation néonatale, à l’hôpital militaire de Tunis.

«Je l’ai connu en 1982 en tant que résident de chirurgie au B23 à l’hôpital Charles-Nicolle de Tunis et nous sommes restés très amis jusqu’à son décès. C’était un homme simple, modeste, humaniste, grand formateur et très compétent. J’ai eu l’honneur et le privilège, en 2017, de faire le hadj avec lui. Il était médecin bénévole mais il a travaillé plus que certains médecins de la délégation médicale tunisienne. C’est normal puisque c’est dans la nature même de si Tahar Khalfallah d’être aussi dévoué», a témoigné, de son côté, Dr Samir Abdelmoumen, médecin urgentiste à la SAMU 01 SMUR de Tunis.

I. B.



Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.