Mohamed Rabhi : La mise en quarantaine obligatoire des rapatriés a coûté 15 millions de dinars à l’Etat


0 Partages

La mise en quarantaine sanitaire obligatoire de tout ressortissant tunisien rapatrié est l’une des mesures les plus efficaces prises par le gouvernement tunisien, dans cette période de crise sanitaire, en vue d’endiguer la propagation du nouveau coronavirus, Covid-19. Mais cela avait, naturellement, un prix…

Quinze millions de dinars ont, en effet, été dépensés par l’Etat dans ce cadre si on en croit Mohamed Rabhi, président de la commission du confinement au sein ministère de la Santé.

L’Etat tunisien a consacré plusieurs centres à cet effet, comme des hôtels ou des foyers universitaires, et s’est chargé de tous les frais qui en découlaient (hébergement, nourriture, électricité, etc.).

Toutefois, dorénavant, ce ne sera plus l’Etat qui payera ces frais, mais les nouveaux arrivants eux-même, à l’exception des étudiants, des travailleurs ayant perdu leurs emplois et des voyageurs tunisiens coincés à l’étranger.

D’autre part, la période de la quarantaine baissera et se limitera à une semaine pour tout revenant de l’étranger présentant un document prouvant qu’ils a subi un test de dépistage – négatif – de la Covid-19 dans le pays dont il arrive. Suite à quoi, il sera soumis à une analyse supplémentaire une fois que la semaine d’isolement est achevée.

C. B. Y.



Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.