Il n’y aura pas de grève à Nawara et El Waha

Prévue pour les 17 et 18 février, la grève des employés des champs gaziers de Nawara et El Waha dans le sud-est tunisien a été finalement annulée.

La réunion entre les représentants de l’Ugtt et ceux du syndicat de base de la société OMV, des dirigeants de cette société et de l’ETAP a finalement permis d’aplanir toutes les divergences. Un accord qui a épargné à tous le ridicule d’observer une grève avant même l’entrée en exploitation des deux champs gaziers.  

A noter que ce deux champs vont fournir au pays des revenus annuels de 1,4 Mds et 1% de taux de croissance par an.

La Découverte de gaz/condensat de Nawara a été faite en janvier 2006 dans le cadre du permis d’exploration de Jenein Sud (situe au sud du gouvernorat de Tataouine). Des campagnes de forage ultérieures ont donné lieu à huit autres puits réussis en 2010. La Concession Nawara a alors été attribuée à l’ETAP et OMV par le Ministère de l’Industrie.

En Avril 2012, le Gouvernement Tunisien de l’époque a modifié de manière unilatérale le trajet du pipeline afin d’inclure la ville de Tataouine. Etant donné que le trajet modifié aurait rendu le projet non viable économiquement et techniquement plus complexe, le Gouvernement a convenu de revenir au trajet original avec l’unité à Gabes en Février 2013. En Mars 2014, le Gouvernement a annoncé qu’il construira une ligne secondaire vers la ville de Tataouine independamment du projet Nawara afin de répondre à la demande locale de gaz ainsi que pour créer de nouveaux emplois.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.