Ferjani Sassi lance un défi à Mortada Mansour, le président du Zamalek

Lire sur Kapitalis

Dans un message commun publié par l’international tunisien, Ferjani Sassi, sur son compte Twitter, les joueurs du Zamalek sont solidaires de leur entraîneur. Leur mouvement est essentiellement dirigé contre Amir Mortada Mansour, le délégué général du club et le propre fils du président de Zamalek.

Par Hassen Mzoughi

Apprenant le limogeage imminent de leur entraîneur, et dans un message commun publié par l’international tunisien de Zamalek, Ferjani Sassi, les joueurs ont témoigné leur soutien à leur coach.

«Tous les joueurs soutiennent l’entraîneur Micho et se tiennent derrière lui», a écrit Sassi sur son compte Twitter.

Par ce Twitt, les joueurs de Zamalek lancent le défi au président de leur club, Mortada Mansour, qui projette de limoger l’entraîneur serbe Milutin Sredojevic «Micho».

Zamalek s’est incliné 3-0 en déplacement devant le TP Mazembe, samedi 29 novembre, en match inaugural de la phase de groupes de la Ligue des champions.

Le Twitt de Sassi, ici avec l’entraîneur Micho.

Des joueurs impayés depuis 5 mois

Selon les informations, confirmées par Khaled Al Ghandour, l’ancien international de Zamalek, aujourd’hui consultant sportif, Micho sera limogé et remplacé par l’Argentin Hector Cuper, l’ex-entraîneur de l’équipe d’Egypte de 2015 à 2018, de l’Inter Milan et de Valence notamment.

Seulement le problème est d’un autre ordre. En effet, selon des médias égyptiens, des joueurs sont impayés depuis 5 mois et les dirigeants n’arrêtent pas de manquer leur promesse de régler le problème. On ne sait si les deux internationaux tunisiens Ferjani Sassi et Hamdi Nagguez en font partie, mais on se rappelle qu’en début de saison, Nagguez s’est plaint de retard de paiement.

Amir Mortada Mansour, le fils de son père, a remonté tous les joueurs contre lui.

Les joueurs contre le fils du président

Ce mouvement, destiné à soutenir le coach, est essentiellement dirigé contre Amir Mortada Mansour, le délégué général du club et le propre fils du président de Zamalek.

Le courant ne passe plus avec ce dirigeant qui parle beaucoup sans rien faire, notamment en ce qui concerne le salaire des joueurs, indiquent les médias. D’ailleurs il n’a pas fait le voyage avec l’équipe en RD Congo, sachant les ressentiments des joueurs à son égard.

Les joueurs estiment que Micho ne devrait pas payer les fautes des autres, lui qui a demandé des renforts sans les obtenir et a dû supporter l’interventionnisme du président du club dans ses choix techniques.

Toujours est-il que Mortada Mansour, président du conseil d’administration de Zamalek, a convoqué une réunion d’urgence aujourd’hui, dimanche 1er décembre 2019, pour discuter du sort de Micho ainsi que de la suite à donner au mouvement des joueurs, que les dirigeants assimilent à de l’insubordination. Ce qui pourrait déboucher sur des sanctions.

L’article Ferjani Sassi lance un défi à Mortada Mansour, le président du Zamalek est apparu en premier sur Kapitalis.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*