Les enfants du centre de Regueb reprennent le chemin de l’école

Lire sur Kapitalis

Sur les 42 enfants retirés du Centre coranique de Regueb (Sidi Bouzid), fermé en février dernier pour activité illégale et abus sexuel sur deux mineurs, 29 ont retrouvé les bancs des écoles publiques et 13 ont été intégrés dans des cycles de formations professionnelles.

Le ministère de l’Éducation précise aujourd’hui, jeudi 4 avril 2019, que le suivi psychologique de ces enfants, âgés de 10 à 18 ans, issus de différentes régions du pays, se poursuit et que ces derniers ont également bénéficié de cours de rattrapage scolaire, avant de reprendre le chemin de l’école. Les 13 adolescents, qui suivent actuellement une formation professionnelle, ont été orientés selon leurs choix personnels.

Rappelons que les 42 mineurs du centre de Regueb, dirigé par l’extrémiste religieux Farouk Zribi, étaient coupés du monde et vivaient dans un foyer avec des adultes. Ils ont été victimes de lavage de cerveau, de maltraitance et ont évolué dans des conditions d’hygiène déplorable, ce qui a causé des maladies dermatologiques à certains d’entre eux.

Farouk Zribi, en détention depuis que l’affaire a éclaté, a été condamné hier, en appel, à 5 mois de prison ferme pour mariage illégal. Il fait également l’objet de plusieurs autres affaires, notamment pour exploitation de mineurs et devra comparaître devant le pôle judiciaire antiterroriste pour envoi de jeunes au jihad.

Y. N.

Regueb : Les parents appellent à la réouverture du centre coranique (vidéo)

Réduction de peine pour le propriétaire du centre coranique de Regueb

L’article Les enfants du centre de Regueb reprennent le chemin de l’école est apparu en premier sur Kapitalis.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Les enfants du centre de Regueb reprennent le chemin de l’école

Lire sur Kapitalis

Sur les 42 enfants retirés du Centre coranique de Regueb (Sidi Bouzid), fermé en février dernier pour activité illégale et abus sexuel sur deux mineurs, 29 ont retrouvé les bancs des écoles publiques et 13 ont été intégrés dans des cycles de formations professionnelles.

Le ministère de l’Éducation précise aujourd’hui, jeudi 4 avril 2019, que le suivi psychologique de ces enfants, âgés de 10 à 18 ans, issus de différentes régions du pays, se poursuit et que ces derniers ont également bénéficié de cours de rattrapage scolaire, avant de reprendre le chemin de l’école. Les 13 adolescents, qui suivent actuellement une formation professionnelle, ont été orientés selon leurs choix personnels.

Rappelons que les 42 mineurs du centre de Regueb, dirigé par l’extrémiste religieux Farouk Zribi, étaient coupés du monde et vivaient dans un foyer avec des adultes. Ils ont été victimes de lavage de cerveau, de maltraitance et ont évolué dans des conditions d’hygiène déplorable, ce qui a causé des maladies dermatologiques à certains d’entre eux.

Farouk Zribi, en détention depuis que l’affaire a éclaté, a été condamné hier, en appel, à 5 mois de prison ferme pour mariage illégal. Il fait également l’objet de plusieurs autres affaires, notamment pour exploitation de mineurs et devra comparaître devant le pôle judiciaire antiterroriste pour envoi de jeunes au jihad.

Y. N.

Regueb : Les parents appellent à la réouverture du centre coranique (vidéo)

Réduction de peine pour le propriétaire du centre coranique de Regueb

L’article Les enfants du centre de Regueb reprennent le chemin de l’école est apparu en premier sur Kapitalis.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*