Le Japon témoigne de l’amélioration sécuritaire en Tunisie

Lire sur Kapitalis

Taro Kono et Khemais Jhinaou à Tunis, en décembre 2018.

Tout en témoignant de l’amélioration de la situation sécuritaire en Tunisie, le Japon a allégé les restrictions de voyage au sud et au nord-ouest du pays du jasmin.

Après avoir allégé une première fois, en février 2018, les restrictions de voyage en Tunisie, imposés à ses compatriotes après les attaques terroriste de 2015, le pays du soleil levant a assuré avoir constaté que les mesures sécuritaires prises en Tunisie ont porté leurs fruits.

Ce constat a été fait au cours de la visite, en décembre dernier, du ministre japonais des Affaires étrangères, Taro Kono, qui a rencontré des autorités sécuritaires et s’est dit rassuré par le renforcement des dispositions de sécurité mises en oeuvre, ce qui l’a poussé à répondre positivement à la requête exprimée par son homologue tunisien, Khemais Jhinaoui.

Une lettre a d’ailleurs été adressée le 29 mars 2019 au ministre tunisien, affirmant que les touristes japonais pourront, de nouveau, se rendre dans les zones touristiques de Tabarka (nord-ouest), Nefta, Douz, Zarzis, Tataouine et Ksar Ghilen (sud).

Y. N.

L’article Le Japon témoigne de l’amélioration sécuritaire en Tunisie est apparu en premier sur Kapitalis.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*