Tarek Amara, correspondant de Reuters arrêté en Algérie

Lire sur Kapitalis

Le journaliste tunisien Tarek Amara, correspondant de Reuters, a été arrêté cet après-midi, samedi 30mars 2019, en Algérie,où il s’était rendu, il y a deux jours, pour couvrir les manifestations, qui secouent le pays depuis des semaines, contre le système et appelant au départ de Bouteflika.

Les circonstances et les causes de l’arrestation de Tarek Amara sont encore inconnues. De son côté, Néji Bghouri, président du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a indiqué ce soir, sur son compte Facebook, que le Syndicat suit cette affaire, avec les autorités tunisiennes.

Rappelons que le 12 mars courant, la journaliste Tunisienne, Intissar Chelly, correspondante de la chaîne turque TRT, avait été arrêtée à l’aéroport Houari Boumédiène, avant de se faire expulser, bien qu’elle ait présenté aux autorités algériennes son ordre de mission de 4 jours.

Z. A.

La journaliste Intissar Chelly raconte son interdiction d’entrer en Algérie

 

L’article Tarek Amara, correspondant de Reuters arrêté en Algérie est apparu en premier sur Kapitalis.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*