Décès de Sahbi Amri en prison : Intox diffusée par son ami Haj Mansour

Lire sur Kapitalis

Le blogueur Sahbi Amri n’est pas mort en prison, comme prétendu cet après-midi, mardi 26 mars 2019, par le directeur du journal « Al-Thawra News », Mohamed Naïm Haj Mansour, et autres blogueurs islamistes, à l’instar de Maher Zid, spécialisés dans les fake news.

Le porte-parole de la direction générale des prisons, Sofien Mezghich a démenti cette information relative au décès du détenu Sahbi Amri, dans sa cellule à la prison de la Mornaguia, que ses amis se sont empressés de surnommer: «le martyr de la liberté d’expression», après la diffusion de l’intox par Haj Mansour, patron d’un journal spécialisé dans la diffamation et la désinformation, et qui a été reprise, sans vérification, par plusieurs activistes.

M. Amri est en bonne santé mentale et physique, précise Sofiène Mezghich dans une déclaration sur Mosaïque FM, en ajoutant qu’il a cependant été transporté dans un hôpital de la capitale, dans le cadre de son suivi médical, puisque le détenu souffre de plusieurs carences chroniques.

Rappelons que Sahbi Amri est en détention depuis le 28 novembre dernier, et a été condamné en janvier 2019 à 2 ans et ½ de prison ferme pour injures et atteinte à autrui via les réseaux sociaux.

Y. N.

Diffamations et injures :Deux ans et demi de prison pour Amri et Haj Mansour

Sahbi Amri de nouveau arrêté pour injure et diffamation

L’article Décès de Sahbi Amri en prison : Intox diffusée par son ami Haj Mansour est apparu en premier sur Kapitalis.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*