Comment les experts comptables peuvent contribuer au sauvetage des entreprises publiques en Tunisie

Ils ne peuvent pas se croiser les bras et laisser faire ! Les experts comptables de Tunisie entendent prendre part active au redressement des entreprises publiques en difficultés. ‘’C’est notre rôle et surtout notre devoir’’, affirme à Leaders, Slah Zahaf, président du Conseil de l’Ordre des Experts Comptables de Tunisie (OECT). A cet effet, l’Ordre organise ce vendredi 8 février, à Tunis, en collaboration avec la Banque mondiale, un colloque sous le thème de : La stratégie de sauvetage des entreprises publiques en Tunisie : Vision et rôle des experts comptables.

Les travaux sont articulés en deux parties. La première session sera consacrée à des présentations thématisées. C’est ainsi que Jamel Sassi, traitera des principales difficultés affectant les Entreprises Publiques en Tunisie et perspectives de réforme. Maher Gaïda, abordera la mise en œuvre du plan de sauvetage et le rôle de l’expert-comptable. La réforme de la gestion de l’investissement public : extension de la démarche aux entreprises publiques en 2019 et 2020, fera l’objet d’une présentation conjointe par Belgacem Ayed, chef de Comité général du Développement sectoriel et régional au Ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale et Mehdi El Batti, analyste en gestion financière au sein de la Banque Mondiale.

La deuxième session sera sous forme de panel de discussion groupant différents acteurs dans les entreprises Publiques, mettant en débat la vision de sauvetage et de développement des entreprises publiques. Modéré par Noureddine Hajji, ce panel réunira notamment des représentants de la Cour des Comptes, du ministère des Finances, du Haut Comité de Contrôle Administratif et Financier, du Comité des Contrôleurs d’État, et du Comité du Contrôle Général des Services Publics, ainsi que de l’UGTT et de l’UTICA.

Télécharger le programme

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*