Manouba : Nuit agitée à l’hôpital psychiatrique Razi

Lire sur Kapitalis

Une dizaine de patients de l’hôpital psychiatrique Razi à la Manouba (nord-ouest de Tunis) ont,  dans la nuit du vendredi à samedi 2 février 2019, agressé les infirmiers de garde. Ces derniers appellent à la mise en place d’un système de sécurité.

Deux patients se sont disputés et la situation a rapidement dégénéré, explique une source à Kapitalis, en assurant qu’une dizaine de patients sont entrés en crise d’hystérie et ont commencé à casser du matériel avant de s’en prendre aux infirmiers qui tentaient de les calmer pour éviter le pire.

Les infirmiers Saad El-Ahmadi et Ahmed Zallak ont été blessés et la situation a engendré la panique aussi bien parmi l’équipe médicale que parmi les autres patients.

«Il y a une surcharge dans cet hôpital psychiatrique et un manque d’infirmiers. Certaines nuits, on a plus de 60 patients, avec des moyens limités, on a du mal à s’en sortir», ajoute la même source, en appelant la direction de l’hôpital à assurer la sécurité des agents, notamment en mettant en place une équipe de sécurité, comme l’indique la convention signée il y a deux ans entre le syndicat de l’hôpital et la direction de l’hôpital.

«Avec l’organisation actuelle, nous sommes en danger et nos patients le sont encore plus», conclut la même source.

Y. N.

L’article Manouba : Nuit agitée à l’hôpital psychiatrique Razi est apparu en premier sur Kapitalis.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*