Grève générale : Ghoubantini accuse l’UGTT de calculs politiques

Lire sur Kapitalis

Selon Sabrine Ghoubantini, députée du bloc parlementaire de la Coalition nationale, certains dirigeants de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) font des calculs politiques.

«Les slogans scandés contre le gouvernement lors de la grève générale des employés de la fonction publique démontrent que les dirigeants de la centrale syndicale ne revendiquent pas réellement des hausses salariales comme ils le disent. Supposons que ce gouvernement présente sa démission, quelle solution proposera alors l’UGTT face à la crise socio-économique du pays? Va-t-elle apporter son soutien au prochain gouvernement?», a déclaré la parlementaire lors de son passage à « Rendez-vous 9 » sur Attessia TV hier soir, jeudi 17 janvier 2019.

Mme Ghoubantini a, par ailleurs, indiqué qu’avec son taux d’endettement très élevé, la Tunisie ne peut pas et ne doit pas emprunter de l’argent à nouveau, et surtout pas pour augmenter les salaires, et ce en raison de la hausse des taux d’intérêt.

«Si l’Etat a la possibilité de faire à nouveau un emprunt pour augmenter les salaires des employés, qu’il le fasse ! Et nous resterons alors dans ce tourbillon», a-t-elle déclaré, ajoutant : «Il faut savoir que l’Etat est en train d’augmenter constamment les salaires des employés sans qu’il y ait une hausse de la productivité. En 2018, il y a eu beaucoup de manifestations partout dans le pays. Il faut que le dialogue entre le gouvernement et l’UGTT reprenne tout en prenant en considération les capacités financières réelles de l’Etat». 

E. B. A.

Nejia Ben Abdelhafidh : La grève générale est politisée !

L’article Grève générale : Ghoubantini accuse l’UGTT de calculs politiques est apparu en premier sur Kapitalis.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*