Moez Joudi avertit contre de nouvelles hausses des salaires

Lire sur Kapitalis

Selon l’économiste Moez Joudi, la nouvelle augmentation des salaires dans la fonction publique, actuellement en négociation entre l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) et le gouvernement, aggravera la situation déjà lamentable des finances publiques.

Dans un post Facebook, Moez Joudi estime qu’en l’absence d’une forte reprise de la croissance économique, une nouvelle augmentation n’améliorera pas le pouvoir d’achat des fonctionnaires, mais grèvera dangereusement les finances publiques par la hausse des dépenses de l’Etat. Nous reproduisons ci-dessous ce post qui en appelle à la responsabilité de Youssef Chahed et de son gouvernement.

* * *

«S’ils (les membres du gouvernement, Ndlr) signent pour 1 milliard de dinars d’augmentation dans la fonction publique, c’est que nous sommes devant des irresponsables dans ce pays. J’espère qu’ils ne vont pas le faire quand même.

Depuis quelques années, l’une des principales sources d’inflation dans le pays, c’est l’excès de dépenses publiques et le déficit budgétaire qui en résulte. Une masse salariale qui dépassera les 17 milliards de dinars, c’est vraiment suicidaire.

En plus, ils n’ont pas les ressources nécessaires pour le faire, donc ça va être encore des bons de trésors, des crédits extérieurs, un cumul de déficits et de dettes, et la Banque centrale de Tunisie (BCT) qui réagira par une nouvelle augmentation de son taux directeur.

Le pire, c’est qu’à la fin aussi bien le pauvre fonctionnaire que les autres salariés ne vont rien gagner au niveau de leur pouvoir d’achat, bien au contraire.»

La grande distribution, vecteur de croissance économique en Tunisie

Moez Joudi : Cinq solutions pour relancer l’économie tunisienne

L’article Moez Joudi avertit contre de nouvelles hausses des salaires est apparu en premier sur Kapitalis.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*