Affaire de Goubellat : L’ado passe du statut de victime à celui de présumée meurtrière 

Lire sur Kapitalis

Un mandat de dépôt a été émis, aujourd’hui, vendredi 4 janvier 2019, par le tribunal de première instance de Béja, contre l’adolescente de Goubellat dont la maman et la grand-mère ont été violentées à mort en août dernier.

Le juge d’instruction auprès du tribunal de première instance de Béja vient d’émettre un mandat de dépôt contre cette fille âgée de 15 ans et d’ordonner son transfert au Centre de rééducation des mineurs délinquants de Medjez-El-Bab pour homicide volontaire.

Au début de l’affaire, plusieurs proches de la famille ont été incarcérés, accusés du meurtre de la mère et de la grand-mère et même, pour certains, d’avoir enlevé, séquestré et violé l’adolescente. C’est cette version là que celle-ci avait servi aux enquêteurs.

Il y a quelques semaines, tous les suspects ont été relâchés, par manque de preuves, et les contradictions du récit de l’adolescente ont réorienté l’enquête qui prit un autre tournant, mais on était loin d’imaginer le coup de théâtre d’aujourd’hui : la victime d’hier est devenue une présumée meurtrière.

Z. A.

http://kapitalis.com/tunisie/2018/11/06/beja-du-nouveau-dans-laffaire-du-crime-de-goubellat/

http://kapitalis.com/tunisie/2018/08/28/beja-deces-de-la-dame-de-80-ans-agressee-a-goubellat/

L’article Affaire de Goubellat : L’ado passe du statut de victime à celui de présumée meurtrière  est apparu en premier sur Kapitalis.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*