La direction des prisons dément l’entrée en grève de la faim de Bsaies

Lire sur Kapitalis

La direction générale des prisons et de la rééducation a formellement démenti l’information selon laquelle Borhen Bsaies, chargé des dossiers politiques à Nidaa Tounes, est entré en grève de la faim, aujourd’hui, vendredi 9 novembre 2018.

Dans un communiqué publié aujourd’hui, la direction générale des prisons et de la rééducation relevant du ministère de la Justice a indiqué que l’ancien chroniqueur de Nessma TV reçoit son médicament prescrit par le médecin de la prison de Mornaguia.

«L’état de santé du prisonnier est suivi par le médecin du centre pénitencier. Il n’a jamais annoncé qu’il comptait entrer en grève de la faim. Son état de santé est stable», lit-on dans le communiqué.

Notons que Saloua Ben Noomane Bsaies, épouse de Borhen Bsaies, a indiqué, plus tôt dans la journée, dans un post publié sur son compte Facebook, que son mari, incarcéré dans la prison Mornaguia, est entré en grève de la faim parce que le centre de détention a refusé de lui donner son médicament.


Rappelons que le dirigeant de Nidaa Tounes a été arrêté le 2 octobre dernier. Il avait été condamné, le jour-même, à deux  ans de prison ferme avec exécution immédiate et à payer une une amende de 198.000 dinars tunisiens (DT), et ce pour avoir perçu illégalement un salaire fictif versée par la société Sotetel, sous le régime de Ben Ali, dont il était chargé de faire la propagande sur les plateaux de télévision.

E. B. A.

La condamnation de Bsaies annonce-t-elle la fin de l’impunité ?

Ajmi Lourimi demande la grâce présidentielle pour Borhen Bsaies

L’article La direction des prisons dément l’entrée en grève de la faim de Bsaies est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*