Béji Caïd Essebsi, un président en colère

Lire sur Business News

La polémique n'a cessé d'enfler depuis l'annonce, lundi, du remaniement ministériel. Le différend entre Carthage et la Kasbah n'a fait que se creuser encore plus, la présidence de la République montant au créneau tout de suite après la sortie de Chahed : « Le président n'a pas été consulté ! Il refuse la démarche entreprise par le chef du gouvernent ! Une démarche anticonstitutionnelle ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*