Gouvernement : Nidaa lance un dernier ultimatum à ses ministres

Lire sur Kapitalis

Hafedh Caïd Essebsi et Sofiene Toubal.

Les dirigeants de Nidaa Tounes ont lancé un ultimatum aux ministres issus de leur parti: ils doivent choisir entre Nidaa et le gouvernement Chahed.

Cet ultimatum a été lancé, dans une déclaration aux médias, par le président du bloc parlementaire de Nidaa Tounes, Sofiene Toubal, à la suite d’une réunion des dirigeants et des députés Nidaa, présidée par Hafedh Caïd Essebsi, directeur du comité politique, aujourd’hui, mercredi 7 novembre 2018, à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

M. Toubal a, par ailleurs, indiqué que le bloc Nidaa ne votera pas la confiance au gouvernement Chahed III. Le contraire nous aurait étonné, car cela fait plusieurs mois que Nidaa manœuvre, avec l’aide du président de la république Béji Caïd Essebsi, pour essayer de faire tomber le gouvernement Chahed II, mais jusque-là en vain.

«Nous considérons que le dernier remaniement ne réglera pas les problèmes des Tunisiens et la crise économique et sociale. On n’a même pris notre avis sur la composition de ce gouvernement», a affirmé M. Toubal.

Les ministres auquel l’ultimatum a été lancé sont Khemais Jhinaoui, Sonia Ben Cheikh, Hatem Ben Salem, Slim Feriani, Radhouane Ayara, Adel Jarboui, Mohamed Zinelabidine et Chokri Belhassen. Lesquels, doit-on le rappeler, ont déjà été sommés par la direction de leur parti de démissionner du gouvernement, mais ils se sont gardés de le faire. Vont-ils s’exécuter cette fois ? On peut sérieusement en douter, car ils semblent avoir déjà fait leur choix. Le contraire nous étonnerait…

E. B. A.

Raouf Khamassi menace les ministres issus de Nidaa Tounes

L’article Gouvernement : Nidaa lance un dernier ultimatum à ses ministres est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*