Ennahdha : Akrout quitte Majlis Choura, Chourou sur le départ

Lire sur Kapitalis

Mohamed Akrout/Sadok Chourou.

Mohamed Akrout a quitté Majlis Choura d’Ennahdha, jeudi 18 octobre 2018. Et ce n’est pas le seul départ : Sadok Chourou a également présenté sa démission, mais elle n’a pas encore été validée.

Mohamed Akrout, qui n’a pas donné d’explication à son départ de Majlis Choura, pense même démissionner du parti de Rached Ghannouchi, a appris à Kapitalis une source proche du concerné.

Dans le même contexte, le député Ennahdha Abdellatif Mekki a confirmé hier, dans une déclaration à Sabra FM, que Sadok Chourou, autre dirigeant historique du parti islamiste, a présenté sa démission au début de ce mois, mais celle-ci n’a toujours pas été examinée par Majlis Choura.

Certains proches d’Ennahdha ont assuré que la démission de Chourou est motivée par «des divergences politiques» avec Rached Ghannouchi, ce que M. Mekki a catégoriquement démenti, sans vouloir en dire plus.

On sait aussi que de profondes divergences existent au sein d’Ennahda à propos du règlement intérieur du parti qui donne au président du mouvement le pouvoir régalien de désigner à lui seul les membres du bureau exécutif. Or, certains dirigeants estiment que les premiers responsables d’un parti qui se targue d’être démocratique devraient être élus.

Y. N.

Tunisie : Recettes pragmatiques pour atténuer les nuisances d’Ennahdha

Violences d’Ennahdha : La justice annule les verdicts d’avant 2011

L’article Ennahdha : Akrout quitte Majlis Choura, Chourou sur le départ est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ennahdha : Akrout quitte Majlis Choura, Chourou sur le départ

Lire sur Kapitalis

Mohamed Akrout/Sadok Chourou.

Mohamed Akrout a quitté Majlis Choura d’Ennahdha, jeudi 18 octobre 2018. Et ce n’est pas le seul départ : Sadok Chourou a également présenté sa démission, mais elle n’a pas encore été validée.

Mohamed Akrout, qui n’a pas donné d’explication à son départ de Majlis Choura, pense même démissionner du parti de Rached Ghannouchi, a appris à Kapitalis une source proche du concerné.

Dans le même contexte, le député Ennahdha Abdellatif Mekki a confirmé hier, dans une déclaration à Sabra FM, que Sadok Chourou, autre dirigeant historique du parti islamiste, a présenté sa démission au début de ce mois, mais celle-ci n’a toujours pas été examinée par Majlis Choura.

Certains proches d’Ennahdha ont assuré que la démission de Chourou est motivée par «des divergences politiques» avec Rached Ghannouchi, ce que M. Mekki a catégoriquement démenti, sans vouloir en dire plus.

On sait aussi que de profondes divergences existent au sein d’Ennahda à propos du règlement intérieur du parti qui donne au président du mouvement le pouvoir régalien de désigner à lui seul les membres du bureau exécutif. Or, certains dirigeants estiment que les premiers responsables d’un parti qui se targue d’être démocratique devraient être élus.

Y. N.

Tunisie : Recettes pragmatiques pour atténuer les nuisances d’Ennahdha

Violences d’Ennahdha : La justice annule les verdicts d’avant 2011

L’article Ennahdha : Akrout quitte Majlis Choura, Chourou sur le départ est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*