Elections en Belgique : Le parti Islam n’obtient aucun siège

Lire sur Kapitalis

Redouane Ahrouch et Lhoucine Aït Jeddig.

Islam, un parti islamiste fondé en 2012 en Belgique, n’a obtenu aucun siège au conseil communal de Bruxelles-Ville et à Molenbeek, lors des élections communales et provinciales qui se sont déroulés hier, dimanche 14 octobre 2018.

Au cours de ces élections, les dirigeants d’Islam ont suscité l’indignation de beaucoup de politiciens, et ce pour leur appel à l’instauration de la charia en Belgique, loi islamique, et à la séparation des hommes et des femmes dans les transports publics.

Redouane Ahrouch, chauffeur de bus et ex-conseiller communal à Anderlecht représentant le parti Islam, avait d’ailleurs été licencié de la Société des transports intercommunaux de Bruxelles (Stib) suite à ces appels.

Résultat des courses : Islam a perdu le siège qu’il occupait à Molenbeek et n’a pas réussi à remporter celui qu’il voulait à Bruxelles-Ville. Le parti n’a seulement obtenu que 1,8% des suffrages dans la première ville et 1,6% dans la seconde.

Les écologistes et la gauche radicale ont, quant à eux, connu une forte progression au cours de ces élections contrairement aux socialistes, libéraux et chrétiens centristes.

La coprésidente d’Ecolo, Zakia Khattabi, une Belge née de parents Marocains, s’est félicitée de la progression des écologistes au cours de ces élections avec 15,52% des suffrages à Anderlecht; 10,86% à Etterbeek; 16,85% à Evere et 16,45% à Ganshoren.

Autre surprise : la liste Pro-Ganshoren, mené par Pierre Kompany, père du footballeur international belge Vincent Kompany, a obtenu 28,88% des voix à Ganshoren. Il devient ainsi le premier bourgmestre d’origine africaine subsaharienne à remporter ces élections et à gagner 9 sièges.

E. B. A.

L’article Elections en Belgique : Le parti Islam n’obtient aucun siège est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*