‘‘Baba Hedi’’ de Claire Ben Hassine : Derrière le micro, un homme…

Lire sur Kapitalis

Dans un film de quête et d’enquête, Claire Ben Hassine nous fait revivre un Hedi Jouini comme on ne l’a jamais imaginé : époux, père et grand-père, tendre et attentionné, loin des lumières de la scène et des flonflons de la célébrité. Attachant de vérité…

Par Samir Messali

‘‘Baba Hedi’’ est le titre donné pour la sortie tunisienne du film documentaire d’une durée de 1H38’, ‘‘The man behind the microphone’’, réalisé par Claire Ben Hassine, petite-fille de la star de la musique tunisienne de tous les temps Hedi Jouini.

Au départ, on s’attendait à voir un documentaire sur le parcours très riche du célèbre crooner, mais en se retrouve avec un documentaire très personnel et très intime sur la famille de la star.

Pour lever le mystère et dissiper le malaise

L’histoire commence par la découverte par hasard par la réalisatrice à un âge adulte et dans un taxi parisien que son grand père était en fait l’une des plus grandes stars de la chanson tunisienne de la seconde moitié du 20e siècle. C’était intrigant pour elle qui a toujours vécu avec son père à Londres et qui passait les vacances d’été à Tunis avec justement ce grand-père. C’est ce qui l’a incitée à réaliser ce documentaire.

Il s’agit en fait d’une quête de vérité sur ce malaise qui a toujours régné dans cette famille qui a vu le jour suite à un coup de foudre entre la star de l’époque Hedi Jouini et la starlette d’origine juive Ninette et qui a abouti à la fondation d’une famille nombreuse avec des enfants qui vivaient mal leur métissage.

À travers les témoignages des enfants de l’artiste réalisés entre Paris, Londres et Tunis, et en se basant sur des documents d’époque et à maintes reprises sur des vidéos familiales, Claire, ou «Dhia» comme a aimait l’appeler son grand-père, a pu saisir et ressortir toute la difficulté à partager un père et un époux, grand artiste, avec un public qui l’adorait.

Hedi Jouini et Ninette.

Derrière la star, le père de famille

Ce qui est vraiment original dans documentaire, qui est techniquement très bien construit, c’est que la réalisatrice a réussi, à la fin, à dissiper ce malaise familial, voire à réconcilier les membres d’une famille éclatée.

C’est un documentaire qui porte bien son nom puisque ce n’est pas la star qu’on découvre, mais l’homme derrière le microphone ou plus précisément le père de famille. Et il n’est pas moins attachant que l’artiste : il a en tout cas plus de chair et de densité humaine, et son histoire se révèle, peu à peu, sous les couches successives de vécus riches et ambigus, comme un conte de famille, à la fois simple et merveilleux.

‘‘Papa Hedi’’ ou Hedi Jouini comme on ne l’a jamais connu

Un film qui retrace l’héritage artistique de Hédi Jouini

L’article ‘‘Baba Hedi’’ de Claire Ben Hassine : Derrière le micro, un homme… est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


‘‘Baba Hedi’’ de Claire Ben Hassine : Derrière le micro, un homme…

Lire sur Kapitalis

Dans un film de quête et d’enquête, Claire Ben Hassine nous fait revivre un Hedi Jouini comme on ne l’a jamais imaginé : époux, père et grand-père, tendre et attentionné, loin des lumières de la scène et des flonflons de la célébrité. Attachant de vérité…

Par Samir Messali

‘‘Baba Hedi’’ est le titre donné pour la sortie tunisienne du film documentaire d’une durée de 1H38’, ‘‘The man behind the microphone’’, réalisé par Claire Ben Hassine, petite-fille de la star de la musique tunisienne de tous les temps Hedi Jouini.

Au départ, on s’attendait à voir un documentaire sur le parcours très riche du célèbre crooner, mais en se retrouve avec un documentaire très personnel et très intime sur la famille de la star.

Pour lever le mystère et dissiper le malaise

L’histoire commence par la découverte par hasard par la réalisatrice à un âge adulte et dans un taxi parisien que son grand père était en fait l’une des plus grandes stars de la chanson tunisienne de la seconde moitié du 20e siècle. C’était intrigant pour elle qui a toujours vécu avec son père à Londres et qui passait les vacances d’été à Tunis avec justement ce grand-père. C’est ce qui l’a incitée à réaliser ce documentaire.

Il s’agit en fait d’une quête de vérité sur ce malaise qui a toujours régné dans cette famille qui a vu le jour suite à un coup de foudre entre la star de l’époque Hedi Jouini et la starlette d’origine juive Ninette et qui a abouti à la fondation d’une famille nombreuse avec des enfants qui vivaient mal leur métissage.

À travers les témoignages des enfants de l’artiste réalisés entre Paris, Londres et Tunis, et en se basant sur des documents d’époque et à maintes reprises sur des vidéos familiales, Claire, ou «Dhia» comme a aimait l’appeler son grand-père, a pu saisir et ressortir toute la difficulté à partager un père et un époux, grand artiste, avec un public qui l’adorait.

Hedi Jouini et Ninette.

Derrière la star, le père de famille

Ce qui est vraiment original dans documentaire, qui est techniquement très bien construit, c’est que la réalisatrice a réussi, à la fin, à dissiper ce malaise familial, voire à réconcilier les membres d’une famille éclatée.

C’est un documentaire qui porte bien son nom puisque ce n’est pas la star qu’on découvre, mais l’homme derrière le microphone ou plus précisément le père de famille. Et il n’est pas moins attachant que l’artiste : il a en tout cas plus de chair et de densité humaine, et son histoire se révèle, peu à peu, sous les couches successives de vécus riches et ambigus, comme un conte de famille, à la fois simple et merveilleux.

‘‘Papa Hedi’’ ou Hedi Jouini comme on ne l’a jamais connu

Un film qui retrace l’héritage artistique de Hédi Jouini

L’article ‘‘Baba Hedi’’ de Claire Ben Hassine : Derrière le micro, un homme… est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*