A propos du projet de création d’une mutuelle à l’Assemblée

Lire sur Kapitalis

Le syndicat des employés de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a publié un communiqué explicatif, en réaction aux nombreuses critiques sur le projet loi relatif à la création d’une mutuelle de l’ARP.

Ce syndicat, relevant de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), a précisé que ledit projet loi, qui concerne les employés de l’Assemblée, n’est pas nouveau et qu’il a déjà été soumis à la direction de l’Assemblée, qui ne l’a pas validé dans son ensemble, d’où la proposition d’une version améliorée.

«Les employés de l’ARP avaient même observé une grève lorsque ledit projet-loi n’avait pas été validé», précise le communiqué.

La mutuelle, permettant de prendre en charge plusieurs frais, notamment ceux de l’hospitalisation, de décès, de scolarité des enfants et de loisirs, vise à améliorer les conditions des employés. L’adhésion des députés à cette mutuelle reste facultative, affirme le syndicat.

«L’argent permettant de faire fonctionner la mutuelle sera soustrait des salaires des adhérents. Il s’agit donc d’un autofinancement comme cela existe dans plusieurs autres secteurs», ajoute le communiqué.

De son côté, le député Sahbi Ben Fredj a déploré la diabolisation des députés à ce sujet, qui ont été accusés de tous les maux, suite à une présentation erronée de ce projet de loi, tout en assurant que les élus du peuple peuvent être critiqués pour leur responsabilité dans la conjoncture difficile actuelle et la dégradation du climat sociopolitique et économique dans le pays, mais ils ne sauraient être critiqués à ce sujet.

Y. N.

L’article A propos du projet de création d’une mutuelle à l’Assemblée est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*