Séminaire à l’Utica : «Digital Banking» et croissance économique

Lire sur Kapitalis

Un séminaire sur «l’évolution du digital banking et les moyens de paiement» s’est tenu aujourd’hui, mardi 9 octobre 2018, au siège de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica), à Tunis, avec la participation de nombreux experts des nouvelles technologies appliquées à la finance.

La séance d’ouverture de la conférence était présidée par Samir Majoul, président de l’Utica, Marouane El Abassi, gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT), Habib Dabbabi, secrétaire d’Etat chargé de l’Economie numérique, Ahmed El Karm, président de l’Association professionnelle tunisienne des banques et des établissements financiers (APTBEF) et Kais Sellami, président de la Fédération nationale des technologies de l’information et de la communication affiliée à l’Utica.

Impulser le paiement électronique par carte bancaire

À l’ouverture des travaux, M. Sellami a souligné que la majorité des opérations de paiement se font aujourd’hui en cash et que l’objectif est de mettre en œuvre des mesures pour limiter l’utilisation de ce type de paiement, notamment en vue de réduire les transactions au marché noir. Il faut sortir avec des propositions susceptibles de développer l’utilisation de la carte bancaire et de généraliser son utilisation dans toutes les opérations de paiement. La carte bancaire, a ajouté M. Sellami, est essentiellement, utilisée en Tunisie (à 85%) pour le retrait de l’argent, alors que les autres opérations financières via internet ne dépassent pas les 15%.

Samir Majoul.

M. Majoul a affirmé que dans cette nouvelle décennie tous les acteurs économiques, sociaux, scientifiques, politiques et autres experts de tous domaines s’accordent à souligner l’importance décisive de l’économie digitale pour la croissance économique d’un pays, voire sa survie.

Une économie numérique encore à la traîne

La Tunisie, a affirmé le président de l’Utica, dispose de bonnes ressources humaines dans le digital, d’un réservoir de compétences reconnues mais, concrètement, notre économie numérique reste vraiment à la traîne.

Kais Sellami.

«L’Utica, a souligné M. Majoul, sa Fédération du Numérique, mais aussi toutes ses fédérations et régions, sont prêtes à agir encore et continuer l’action initié depuis 2013 avec tous les gouvernements qui se sont succédé pour mettre en œuvre cette Tunisie Digitale tant attendue car nous pensons vraiment, avec la capacité humaine dont dispose la Tunisie, que le digital est un vrai levier économique qui pourrait sauver le pays.»

Marouane El Abassi.

M. El Karm a souligné, de son côté, que l’avenir de la Tunisie ne peut se construire qu’avec l’économie digitale et la banque de demain ne sera pas comme la banque d’aujourd’hui ni d’hier, d’autant que les opérations de paiement se font, aujourd’hui, sans nécessité de compte bancaire.

Le decashing pour mieux lutter contre la criminalité financière

Abordant la question du decashing, M. El Karm a souligné que des opérations financières de 13 milliards de dinars se font, aujourd’hui, en dehors du système bancaire. La décision du decashing n’est donc pas purement technique, elle est éminemment politique, a ajouté le président de l’APTBEF, car elle peut aider à lutter plus efficacement contre la criminalité financière : blanchiment d’argent, trafic de devises, contrebande, économie informelle…

Ahmed El Karm.

M. El Abbassi a mis l’accent, pour sa part, sur l’importance du paiement électronique, soulignant que la stratégie à développer repose sur le decashing, l’inclusion financière et l’innovation digitale.

Pour M. Dabbabi, les nouveaux modes de paiement sont très importants pour la transition économique et sociale de la Tunisie. Le paiement immatériel, a-t-il ajouté constitue un véritable virage technologique pour la civilisation humaine. Sa réussite est de la responsabilité de tous et nécessite une mise à niveau réglementaire, l’interdiction du paiement des redevances et taxes par le cash, la reforme du système d’information, la réduction des couts des opérations bancaires et l’encouragement du paiement électronique.

Source : communiqué.

L’article Séminaire à l’Utica : «Digital Banking» et croissance économique est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*