Kamel, l’agent municipal, transforme les déchets en œuvres d’art

Lire sur Kapitalis

Kamel Zghidi (43 ans) travaille comme agent de propreté à la municipalité de Monastir et, à ses heures perdues, il confectionne des objets d’art avec les déchets récupérés.

Cela fait 4 ans que Kamel s’adonne à cette activité parallèle, faisant le bonheur des habitants qui découvrent ses œuvres dans un atelier qu’il a improvisé chez lui. Il a également animé des ateliers d’art dans la ville, pour transmettre sa passion aux enfants et leur apprendre à transformer les déchets et à en faire bon usage. Cela permet de joindre l’utile à l’agréable, dit-il, puisque c’est aussi une forme de recyclage qui fait du bien à la nature et à l’environnement, envahis par les déchets jetés pas les humains.

L’artiste, qui est également passionné de musique et de poésie, collecte toutes sortes de déchets : ferrailles, bois, bouteilles et sacs en plastique, bouchons, journaux et autres, pour leur redonner une seconde vie en les déclinant sous diverses formes.

L’oeuvre qui lui tient plus à cœur est probablement la statue de l’agent municipal en or qu’il a récemment sculptée dans le but de valoriser le travail de ses collègues, qui veillent à la propreté des villes.

Y. N.

L’article Kamel, l’agent municipal, transforme les déchets en œuvres d’art est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Kamel, l’agent municipal, transforme les déchets en œuvres d’art

Lire sur Kapitalis

Kamel Zghidi (43 ans) travaille comme agent de propreté à la municipalité de Monastir et, à ses heures perdues, il confectionne des objets d’art avec les déchets récupérés.

Cela fait 4 ans que Kamel s’adonne à cette activité parallèle, faisant le bonheur des habitants qui découvrent ses œuvres dans un atelier qu’il a improvisé chez lui. Il a également animé des ateliers d’art dans la ville, pour transmettre sa passion aux enfants et leur apprendre à transformer les déchets et à en faire bon usage. Cela permet de joindre l’utile à l’agréable, dit-il, puisque c’est aussi une forme de recyclage qui fait du bien à la nature et à l’environnement, envahis par les déchets jetés pas les humains.

L’artiste, qui est également passionné de musique et de poésie, collecte toutes sortes de déchets : ferrailles, bois, bouteilles et sacs en plastique, bouchons, journaux et autres, pour leur redonner une seconde vie en les déclinant sous diverses formes.

L’oeuvre qui lui tient plus à cœur est probablement la statue de l’agent municipal en or qu’il a récemment sculptée dans le but de valoriser le travail de ses collègues, qui veillent à la propreté des villes.

Y. N.

L’article Kamel, l’agent municipal, transforme les déchets en œuvres d’art est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*