Ligue des champions : L’Espérance bat l’Etoile et se qualifie en demi-finale

Lire sur Kapitalis

Coulibaly a libéré l’Espérance dans les 7 dernières minutes du match. 

L’Espérance sportive de Tunis (EST) a battu cet après-midi, vendredi 21 septembre 2018, l’Etoile sportive du Sahel (ESS) par 1-0 (3-1 sur les matchs aller et retour), et s’est qualifiée aux demi-finales de la Ligue des champions d’Afrique. 

Au terme d’un match très disputé, souvent haché à défaut d’être d’un bon niveau technique, le but de la victoire a été marqué à 7 minutes de la fin par Fousseny Coulibaly, qui a passé en revue la défense adverse et est allé battre Achref Krir par une balle rasante et puissante qui a terminé sa course dans les filets sahéliens (83’).

Ce match retour ressemble à la manche aller mais cette fois encore c’est l’EST qui a fait mieux que l’ESS, en gardant ses buts inviolés et en marquant un but.

Les Etoilés étaient excellents au cours de la seconde mi-temps qu’ils ont outrageusement dominée et créé deux occasions de but, annihilés par un Rami Jeridi imparable et des grands jours. Les Espérantistes étaient dominés et à la limite de la rupture, mais ils ont su résister jusqu’au bout, avant de cueillir leurs adversaires sur un contre ravageur.

L’EST doit cette qualification à la vigilance de sa défense. Cette qualification est sa victoire en premier lieu. Avec le gardien Rami Jeridi maître des airs et auteur notamment d’une parade décisive devant Chermiti (72’), mais aussi des deux axiaux Chamseddine Dhaouadi et Khalil Chammam, impériaux à Sousse, sans oublier les deux latéraux le précieux et combattant Ayman Ben Mohamed et Samah Derbali. Outre le marathonien Frank Kom et Fousseny Coulibaly en premier écran défensif au milieu de terrain.

Ce compartiment tant dénigré, qui a failli provoquer une grave crise dans le club, le voilà qui propulse l’EST vers cette avant-dernière étape de la Ligue des champions.

L’Espérance jouera son prochain match contre Primeiro de Agosto, en déplacement, avant d’accueillir au stade de Radès les Angolais, qui ont sorti le TP Mazembé, l’un des géants du continent.

Seule fausse note du match, l’expulsion du défenseur central de l’Etoile, Ammar Jemal, pour agression sur Ghailen Chaalali dans le temps additionnel.

H. M. 

 

 

L’article Ligue des champions : L’Espérance bat l’Etoile et se qualifie en demi-finale est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*