Harak Tounes : Démission de Mansar, Kahlaoui et 20 autres dirigeants

Lire sur Kapitalis

Adnen Mansar/Tarek Kahlaoui.

Une nouvelle fois, le parti Harak Tounes Al-Irada fait face à une vague de démissions de  dirigeants dont deux de ses fondateurs, Adnen Mansar et Tarek Kahlaoui.

L’annonce a été faite aujourd’hui, mercredi 19 septembre 2018, dans un communiqué publié sur la page Facebook de Tarek Kahlaoui qui cite les noms de 79 membres démissionnaires de ce parti fondé par l’ancien président par-intérim, Moncef Marzouki, dont 22 membres du bureau politique.

Parmi ces démissionnaires figure Adnen Mansar, ancien porte-parole de la présidence de la république, Tarek Kahloui, ancien militant du mouvement islamiste Ennahdha, Ines Jedidi, Mounir Derbel et Kamel Ilahi.

Les 57 autres démissionnaires sont membres de différents bureaux régionaux.

Les signataires de ce communiqué ont indiqué que la ligne politique du Harak n’est plus indépendante et que le parti s’est rapproché d’une partie au pouvoir, par allusion au parti islamiste Ennahdha, et ce uniquement pour des calculs politiques liés aux élections présidentielles. Traduire : M. Marzouki mise sur l’électorat de ce parti pour gagner les présidentielles de 2019.

«Les ambitions légitimes du président du Harak, sa négligence du parti et son refus d’effectuer des réformes ont fait perdre au parti son identité politique», lit-on dans le communiqué.

E. B. A.

Mansar : Marzouki peut compter sur Ennahdha aux présidentielles de 2019

Le droit-de-l’hommisme sélectif de Moncef Marzouki

L’article Harak Tounes : Démission de Mansar, Kahlaoui et 20 autres dirigeants est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*