Affaire Bourassine : Une délégation tunisienne bientôt en Italie

Lire sur Kapitalis

Une délégation tunisienne se rendra bientôt en Italie essayer d’obtenir la libération du pêcheur Chamseddine Bourassine et les 5 autres membres de son équipage, écroués pour avoir sauvé des migrants en mer. Ils ont été accusés d’être des passeurs.

Les autorités consulaires tunisiennes en Italie ont engagé des démarches pour obtenir la libération du capitaine du chalutier Bourassine HC 1015 et son équipage, emprisonnés depuis le 31 août dernier, mais sans résultat. Une délégation tunisienne devrait bientôt se rendre sur place, missionnée par par le gouvernement, pour négocier avec les autorités italiennes et tenter de faire libérer les pêcheurs, visiblement victimes d’un malentendu alimenté par l’excès de zèle des gardes-côtes italiens.

Depuis leur cellule, les pêcheurs crient leur innocence en précisant qu’ils ont sauvé des vies humaines en répondant à un appel de détresse lancé par une embarcation transportant 14 Tunisiens dont 3 mineurs, et qu’ils n’ont aucun lien avec la migration clandestine.

En Tunisie, leurs collègues manifesté plusieurs fois et appelé les autorités tunisiennes à intervenir.

L’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (Utap) et le Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES) ont également entrepris des démarches en ce sens auprès d’organisations internationales.

Plusieurs Ong tunisiennes ont déploré cette incarcération, tout en saluant l’acte humanitaire et la bravoure de Chamseddine Bourassine et de son équipage.

Y. N.

Un pêcheur tunisien sauve des migrants en mer et se fait arrêter en Italie

Une vidéo de Frontex disculperait le pêcheur tunisien arrêté en Italie

L’article Affaire Bourassine : Une délégation tunisienne bientôt en Italie est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Affaire Bourassine : Une délégation tunisienne bientôt en Italie

Lire sur Kapitalis

Une délégation tunisienne se rendra bientôt en Italie essayer d’obtenir la libération du pêcheur Chamseddine Bourassine et les 5 autres membres de son équipage, écroués pour avoir sauvé des migrants en mer. Ils ont été accusés d’être des passeurs.

Les autorités consulaires tunisiennes en Italie ont engagé des démarches pour obtenir la libération du capitaine du chalutier Bourassine HC 1015 et son équipage, emprisonnés depuis le 31 août dernier, mais sans résultat. Une délégation tunisienne devrait bientôt se rendre sur place, missionnée par par le gouvernement, pour négocier avec les autorités italiennes et tenter de faire libérer les pêcheurs, visiblement victimes d’un malentendu alimenté par l’excès de zèle des gardes-côtes italiens.

Depuis leur cellule, les pêcheurs crient leur innocence en précisant qu’ils ont sauvé des vies humaines en répondant à un appel de détresse lancé par une embarcation transportant 14 Tunisiens dont 3 mineurs, et qu’ils n’ont aucun lien avec la migration clandestine.

En Tunisie, leurs collègues manifesté plusieurs fois et appelé les autorités tunisiennes à intervenir.

L’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (Utap) et le Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES) ont également entrepris des démarches en ce sens auprès d’organisations internationales.

Plusieurs Ong tunisiennes ont déploré cette incarcération, tout en saluant l’acte humanitaire et la bravoure de Chamseddine Bourassine et de son équipage.

Y. N.

Un pêcheur tunisien sauve des migrants en mer et se fait arrêter en Italie

Une vidéo de Frontex disculperait le pêcheur tunisien arrêté en Italie

L’article Affaire Bourassine : Une délégation tunisienne bientôt en Italie est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Affaire Bourassine : Une délégation tunisienne bientôt en Italie

Lire sur Kapitalis

Une délégation tunisienne se rendra bientôt en Italie essayer d’obtenir la libération du pêcheur Chamseddine Bourassine et les 5 autres membres de son équipage, écroués pour avoir sauvé des migrants en mer. Ils ont été accusés d’être des passeurs.

Les autorités consulaires tunisiennes en Italie ont engagé des démarches pour obtenir la libération du capitaine du chalutier Bourassine HC 1015 et son équipage, emprisonnés depuis le 31 août dernier, mais sans résultat. Une délégation tunisienne devrait bientôt se rendre sur place, missionnée par par le gouvernement, pour négocier avec les autorités italiennes et tenter de faire libérer les pêcheurs, visiblement victimes d’un malentendu alimenté par l’excès de zèle des gardes-côtes italiens.

Depuis leur cellule, les pêcheurs crient leur innocence en précisant qu’ils ont sauvé des vies humaines en répondant à un appel de détresse lancé par une embarcation transportant 14 Tunisiens dont 3 mineurs, et qu’ils n’ont aucun lien avec la migration clandestine.

En Tunisie, leurs collègues manifesté plusieurs fois et appelé les autorités tunisiennes à intervenir.

L’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (Utap) et le Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES) ont également entrepris des démarches en ce sens auprès d’organisations internationales.

Plusieurs Ong tunisiennes ont déploré cette incarcération, tout en saluant l’acte humanitaire et la bravoure de Chamseddine Bourassine et de son équipage.

Y. N.

Un pêcheur tunisien sauve des migrants en mer et se fait arrêter en Italie

Une vidéo de Frontex disculperait le pêcheur tunisien arrêté en Italie

L’article Affaire Bourassine : Une délégation tunisienne bientôt en Italie est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*