La blague du jour : Ultimatum de Nidaa Tounes à Youssef Chahed

Lire sur Kapitalis

Le comité exécutif de Nidaa Tounes a cru devoir lancer un ultimatum de 24 heures au chef du gouvernement, Youssef Chahed, le sommant de préciser la nature de ses relations avec le parti.

C’est ce qu’a indiqué le tonitruant Raouf Khammassi, membre de cette instance fantôme et fantoche, dans une déclaration à l’agence Tap, hier soir, mercredi 12 septembre 2018, en précisant que le locataire du palais de la Kasbah dispose de 24 heures pour s’expliquer.

Le comité exécutif se réunira, aujourd’hui, jeudi 13 septembre, à 18 heures, pour examiner les réponses de M. Chahed au questionnaire qui lui a été adressé (sic!) et prendre la décision appropriée sur le sort qui lui sera réservé au sein du parti.

Dans leur questionnaire, les dirigeants nidaïstes encore fidèles au directeur exécutif Hafedh Caïd Essebsi veulent connaître la nature du rapport de M. Chahed avec le mouvement Ennahdha, sachant que le parti islamiste est l’allié de Nidaa dans la coalition gouvernementale depuis… 2015.

Ils veulent connaître aussi la nature de la relation du chef du gouvernement avec le bloc parlementaire de la Coalition nationale, formé récemment par des députés dissidents de Nidaa, et s’il a été à l’origine de la création de ce bloc.

Ils veulent enfin connaître si M. Chahed va solliciter de nouveau la confiance de l’Assemblée et s’il compte constituer un nouveau parti, comme colporté par des rumeurs insistantes.

D’abord, il est peu probable que M. Chahed réponde à ce questionnaire pour le moins farfelu et stupide, car il a la charge du gouvernement et s’il a à répondre à des questions, ce sera uniquement à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) qui lui a voté la confiance et à nulle autre instance quelle qu’elle soit.

Ensuite, M. Khammassi ne précise pas si le bureau exécutif de Nidaa va, à la lumière de la réaction de M. Chahed, infliger à ce dernier un avertissement, un blâme, 3 jours de mise à pied ou s’il va le licencier une fois pour toute!

On vous l’a dit, les dirigeants de Nidaa ne savent plus sur quel pied danser et, à chaque pas qu’ils font, ils se rendent encore plus ridicules et pitoyables.

Sur un autre plan, M. Khammassi a indiqué que l’homme d’affaires et député Ridha Charfeddine a été nommé à la tête du comité en charge de l’organisation du prochain congrès de Nidaa, prévu les 26 et 27 janvier 2019. Un congrès qui, parions-le, n’aura jamais lieu. Wait and see… 

E. B. A.

Tunisie : Pourquoi ils veulent «tuer» Youssef Chahed ?

Hafedh Caïd Essebsi nie tout conflit entre lui et Youssef Chahed !

Tunisie : Fatma Mseddi appelle Hafedh Caïd Essebsi à démissionner

L’article La blague du jour : Ultimatum de Nidaa Tounes à Youssef Chahed est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*