Machrou exige le départ de Hafedh Caïd Essebsi de la direction de Nidaa

Lire sur Kapitalis

Ridha Belhaj, Mohsen Marzouk et Hafedh Caïd Essebsi sont fait de la même pâte.   

Le bloc Al-Horra (Machrou Tounes), qui projette de fusionner avec celui de Nidaa Tounes, pour constituer la première force politique au parlement, exige la mise à l’écart de Hafedh Caid Essebsi et d’autres dirigeants nidaïstes.

C’est ce qu’a indiqué Hassouna Nasfi, député d’Al-Horra, dans une déclaration au journal en langue arabe « Acharaa Magharibi« , publiée aujourd’hui, mercredi 12 septembre 2018, en précisant que son bloc parlementaire a émis des conditions pour fusionner avec Nidaa Tounes, dans le but de constituer une force politique de poids à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

Les députés du parti de Mohsen Marzouk estiment que certains dirigeants de Nidaa, dont son directeur exécutif Hafedh Caïd Essebsi, sont la cause de la crise au sein de ce parti et pourraient, en cas de fusion entre les deux blocs parlementaires, provoquer des tensions.

«L’approbation de cette demande n’est certes pas une chose aisée mais nous attendons une réponse de la part de Nidaa», a-t-il indiqué, dans ce qui s’apparente à un abandon non avoué du projet de fusion entre les deux partis, envisagée par leurs deux premiers dirigeants, Hafedh Caïd Essebsi et Mohsen Marzouk, dont la dernière réunion consacrée à ce sujet a eu lieu samedi dernier, 8 septembre. Qu’est-ce qui s’est passé entre-temps pour que M. Marzouk, qui ne sait décidément plus sur quel pied danser, change subitement de position. Cherchez l’erreur !

E. B. A.

Tunisie : Fatma Mseddi appelle Hafedh Caïd Essebsi à démissionner

Assemblée : Prochaine fusion entre les blocs Nidaa et Machrou

L’article Machrou exige le départ de Hafedh Caïd Essebsi de la direction de Nidaa est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*