Gafsa : Le juge Benammar transféré de la prison à l’hôpital

Lire sur Kapitalis

Le juge Mekki Benammar, poursuivi pour diffamation, divulgation de données personnelles et atteinte à autrui, a entamé une grève de la faim, la semaine dernière, pour dénoncer son incarcération depuis le 27 août dernier. Il a été transféré à l’hôpital hier soir.

Mekki Benammar, qui fait l’objet de 14 plaintes, estime qu’il a été incarcéré pour avoir divulgué des affaires de corruption à Gafsa, où il travaille. Il a également dénoncé les circonstances de sa mise en détention, qu’il a qualifiées de contraires à la loi, car il jouit de l’immunité judiciaire, en sa qualité de magistrat.

La défense avait appelé à sa libération mais le procureur auprès du tribunal de 1ère instance de Gafsa a refusé la demande des avocats, et adressé une demande au Conseil  supérieur de la magistrature pour la levée de l’immunité de Mekki Benammar.

Ce dernier est alors entré en grève de la faim et son état de santé s’est dégradé ayant nécessité son transport à l’hôpital.

On notera que le prévenu a diffusé plusieurs publications hostiles à ses collègues, à des agents de sécurité de la région et autres personnages publics, à l’instar de Chawki Tabib, président de l’Instance nationale de lutte contre la corruption (Inclucc). Ils les accusent notamment de corruption et les couvre, au passage, d’insultes et de menaces.

Y. N.

Gafsa : Le tribunal demande la levée de l’immunité du juge Benammar

L’article Gafsa : Le juge Benammar transféré de la prison à l’hôpital est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*